Kinshasa: Lydia Design et Young Molato dotent les jeunes stylistes des outils de gestion d’une entreprise

826FC4AB-8898-435D-B9DF-87E67B7AC467

La marque Lydia Design, en collaboration avec la fondation Young Molato, lance, ce lundi 12 avril 2021 à l’immeuble administratif du Ministère de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, une formation en stylisme de la mode et en entrepreneuriat dans le cadre des préparatifs de la deuxième édition de « Kinshasa Mboka Masano ».

En effet, les participants ont été sélectionnés de différentes manières, entre autres dans les réseaux sociaux, les rues, les instituts supérieurs, etc. Ils seront formés à la première étape sur les préalables de la réalisation, le design et stylisme de mode, élaboration de patron sur toile et le drapage. A la deuxième étape, l’OPEC s’attellera dans la formation en entrepreneuriat et en management des entreprises. Plusieurs stylistes et modélistes ont pris part à cette formation dans le but de perfectionner leur savoir ainsi que leur connaissance dans le domaine de la mode.

Cette formation, a expliqué Lydia Nsambay, responsable de la marque Lydia Design, se lance particulièrement dans le secteur de la mode avec deux branches dont la création et l’entrepreneuriat en vue de donner non seulement la nouvelle connaissance aux jeunes, mais aussi les outils de gestion de l’entreprise.

« Nous avons découvert que les jeunes gens sont formés mais qu’ils n’ont pas de débouchés. En quoi sert-il d’avoir une formation que vous ne devez rien en faire? C’est comme ça que nous avons initié cette formation, en essayant de l’aligner avec l’OPEC qui devrait donner aux jeunes des outils de gestion de l’entreprise.» a-t-elle expliqué.

Lors de son lancement, la propriétaire de la marque Lydia Design, madame Lydia Nsambay a soulevé certains points sur l’objectivité et la particularité de cette formation. Elle a noté que cette formation se veut dans le secteur de la mode, note-t-elle, un secteur qui a souvent été abandonné.

« Les jeunes de la mode ne se sentent pas accompagnés. C’est déjà ça la première particularité. Ensuite l’objectif est de sortir les jeunes stylistes, modélistes entrepreneurs. C’est-à-dire, quand je dis entrepreneurs, j’insiste dessus. Ils doivent avoir des outils de l’entrepreneuriat. On les voit, Ils sont nombreux dans la rue, les avenues mais au-delà de ça il n’y a rien. Ils n’ arrivent pas à aboutir à quelque chose de structuré.» a renchéri Lydia Nsambay.

C’est avec la participation de la commissaire provinciale de la culture et arts et la conseillère spéciale du chef de l’état en charge de la jeunesse et de lutte contre les violences faites à la Femme, que l’initiatrice de cette formation, Lydia Nsambay, a pris le mot pour remercier le chef de l’État pour son apport dans ce projet qui contribue à l’éducation en matière de la mode.

Les participants, notamment Hirdis Mwabilu et Sagyss Le Saïd au micro de ARTS.CD, ont encensé cette initiative qui vise à leur fournir de nouvelles connaissances.

Kinshasa Mboka Masano devient donc une plateforme qui met l’art au centre de Kinshasa. Cette année, précisément du 7 au 8 mai, ce grand événement culturel proposera une exposition spéciale cinématographique, peinture, sculpture d’architecture au public kinois.

Gabriella Malengo

%d blogueurs aiment cette page :