Retour des reliques : la Belgique refuse d’assumer l’assassinat de Lumumba !

16DD9A7E-FBB8-41EC-A8BB-4343B99228A9

A l’annonce du report du voyage de Sa majesté Phillipe, Roi des Belges, à Kinshasa par le cabinet du président de la RDCongo, des voix se sont levées pour aller au-delà des simples, «  circonstances sanitaires tant en RDC qu’en Belgique et de restrictions liées à la Covid » pour évoquer ce qu’elles pensent être l’autre revers de la médaille, la Belgique veut refuser d’assumer son passé colonial.

À l’instant de l’Allemagne qui venait, le 28 mai 2021 dernier, de reconnaître d’avoir commis une genocide en Namibie se rangeant dans une volonté de réconciliation et de dédommagement des victimes collatéraux , la Belgique du Roi des belges devait saisir la balle au bond pour se « repentir » pendant que le sang de PE Lumumba est encore chaud.

En Belgique, le flou !

Si en RDCongo, la commission chargée du Mémorial Patrice Emery Lumumba est à pied d’œuvre pour être dans le timing, l’engagement ferme de Félix Tshisekedi dans le communiqué de son cabinet de ce mardi 8 juin 2021 de se rendre, « en Belgique pour récupérer personnellement les reliques du Héros National en vue d’un enterrement dans sa terre nationale » vient de mettre de l’eau dans le moulin de la célébration des 61 ans de l’indépendance de la RDCongo.

Des informations qui parviennent à la rédaction de arts.cd à 11 jours de la cérémonie de récupération des reliques confirment le Palais du Heysel qui devrait accueillir la manifestation du 21 juin 2021 est entre hésitation et annulation.

Le Palais d’Heysel est annoncé indisponible pour accueillir Lumumba le 21 juin 2021. À en croire une source proche du bourgmestre de Bruxelles Phillipe Close, les cérémonies de Lumumba se tiendront à l’esplanade en plein air du Heysel. Ce qui parait aux yeux des congolais comme du sabotage. À Kinshasa, la commission sera sans doute obligé de revoir son planning pour que les honneurs restent intacts.
Dans l’opinion congolais avertie, cette hésitation sur la location de Heysel est un arbre qui cache la forêt. C’est une humiliation que la Belgique veut faire subir aux congolais. « Ça ne passera pas cette fois-ci ».

Qui devrait avoir peur des restrictions sanitaires entre Tshisekedi et Philippe ?

La troisième vague de la Covid 19 telle que vécue en Europe n’est pas la même en Afrique. L’hécatombe annoncée par l’OMS n’a pas eu lieu. Les scientifiques n’ont pas des explications claires s’agissant de la résistance africaine. La troisième vague étant d’actualité, la prudence doit être au menu. Mais l’excuse du roi des belges de ne pas faire le déplacement de Kinshasa en raison des restrictions sanitaires ne tient pas début. Trop d’ambiguïté. Entre le tâtonnement du bourgmestre de Bruxelles et ce report du voyage du Roi, y a-t-il une coïncidence ?
Le Président congolais, en guide, malgré que la Belgique est un nid de Covid, a déclaré qu’il sera en Belgique pour ramener Lumumba sans avoir peur des restrictions strictes sanitaires.

Pendant ce temps-là, l’histoire entre la Belgique et la RDCongo est comparable aux laves du volcan nyiragongo ; elles brouillonnent sans annoncées le jour de son éruption.
Certains pensent que le retour des reliques de PE Lumumba devrait être une occasion pour la Belgique à travers son Roi de venir s’assumer et reconnaître devant le monde entier l’assassinat afin qu’une heureuse page d’histoire soit ouverte.

Rédaction

%d blogueurs aiment cette page :