mardi, avril 23
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Kinshasa: « Quelle priorité pour le prochain gouvernement provincial ? », *Isidore Kwandja répond !

FB_IMG_1680384747528

Kinshasa n’est pas n’importe quelle ville de la RDCongo. C’est la vitrine de notre pays. Le prochain gouvernement provincial devra concentrer son action prioritairement autour de deux axes principaux : Transport et propriété.

1. Développer le système de transport collectif efficace, vert et ponctuel, pour améliorer le flux du trafic et rendre la circulation plus fluide en ville :

(I) aménagement de la voirie urbaine, élargissement des routes, boulevards et rues ;
(II) prévoir des voies réservées aux motocycles ;
(iIi) développer le transport fluviale (voie de contournement pour désengorger les voies de circulation du centre-ville à l’aéroport international de Ndjili) ;
(iv) construire un réseau ferroviaire et de transport en commun urbain : un train léger sur rail (TLR) à grande vitesse.

2. Mettre en place un système opérationnel efficace et durable de gestion des déchets visant à promouvoir un avenir plus écologique pour les habitants de Kinshasa, à protéger l’environnement et à prévenir les risques sanitaires :

(I) aménager les espaces, en périphérie, des décharges et des dépotoirs publics des déchets pouvant présenter des risques pour la santé publique :
– dépotoirs à déchets solides dangereux, à déchets industriels et polluants ;
– décharges à déchets alimentaires, organiques biodégradables et fermentescibles pouvant servir de compostage ou de méthanisation ;
– décharges à déchets plastiques et cartons recyclables.
(II) interdire strictement l’utilisation des sacs plastiques.
(iii) remise en état des installations de traitement des eaux usées et d’assainissement de la ville.

En effet, il est inimaginable que dans une Mégalopole qui comptent plus de 15 millions d’habitants, en majorité jeunes, donc mobiles, qu’on ne puisse pas imaginer de developper un réseau de transport urbain à grande fiabilité, rapidité et sécuritaire pour assurer une mobilité durable.

Nombreux vont certainement se demander, mais d’où proviendront les financements ?

– Les deux axes devraient être financés par le biais des partenariats public-privé visant à faire participer le secteur privé aux projets de développement de la ville.
– La gestion de ces deux axes devra être confiée à des entreprises privées pour plus d’efficacité, d’efficience et d’économie.

Avec un plan d’action stratégique et une gestion axée sur les résultats, il est possible de rendre la ville de Kinshasa propre, verte, sûre et agréable à vivre d’ici 2030.

Oui, avec Fatshi béton, nous pouvons construire en béton la capitale de notre pays, transformer le paysage urbain de la ville, pour le bien de la population actuelle et à venir.

*Isidore KWANDJA NGEMBO, Directeur National des Jeux de la Francophonie.

 

%d blogueurs aiment cette page :