samedi, mai 18
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Agence Olkim Media, de la musique urbaine à l’entreprenariat artistique !

IMG_20181203_125843_770

Au cœur de la commune de Matete s’est construite une industrie de production audiovisuelle et de management. Agence Olkim Media (AOM) propose plusieurs services en son sein notamment : communication à 360°, Ubuntu Records… Arts.cd est allé à la rencontre de son propriétaire Olivier Kimbeni, pour présenter cette oeuvre qui accompagne et fait la promotion des jeunes artistes congolais principalement dans le secteur urbain.

Situé dans le quartier Malandi 1, AOM est une plateforme de production qui, se bombe la poitrine sur la qualité de ses équipements.
Connu sous le nom de Olkim, Olivier Kimbeni qui, après ses études entre autres en mangement artistique et audiovisuel en Europe, a décidé de revenir au pays pour mettre à la disposition des congolais son expertise en direction artistique et sa touche dans la musique urbaine puisqu’il est un ancien rappeur.
Avec ses branches de production audiovisuelle et communication, il a réussi à créer une véritable machine de production ce qui lui a permis de collaborer avec le grand Papa Wemba, décédé le 24 avril 2016 à Abidjan.

Etant toujours à la quête de la perfection, AOM enrôle et produit deux jeunes artistes Dunas King et Ozayy Niggs qui sont devenus les musiciens phares du label Olkim Music, structure d’encadrement et d’orientation au sein du studio Ubuntu Records, branche musicale de AOM.
Ayant aussi des beatmakers et ingénieurs de son tel que Seven Beat, des designers, des réalisateurs, Agence Olkim Media, explique son propriétaire, a pour ambition d’imposer sa marque dans le panthéon de la musique congolaise.

Difficultés…

 » Nous rencontrons plusieurs difficultés notamment l’incompréhension des artistes. j’ai compris qu’il ne faut pas nécessairement qu’un artiste passe par une école de la musique pour être grand. Mais, il lui faut un bon  encadrement de base pour l’harmonisation du talent et l’environnement. Avec des materiels sophestiqués de derniers cris, il est important que les artistes sachent interpréter sur des instrumentals créés par les beatmakers, et comprendre aussi la musique dans son sens du business. Doù il faut une bonne collaboration entre producteur et artiste » pense Olivier Kimbeni.

S’agissant de la production, il indique que sa plateforme reste ouverte pour les travaux des artistes et campagne de communication pour toutes les structures désireuses d’un travail de qualité. Evoquant, ses réalisations, Olivier Kimbeni confirme avoir travaillé avec plusieurs musiciens congolais de renoms, mais reste disposé à collaborer dans les projets artistiques consistant à promouvoir les talents artistiques de la jeunesse de la RDC.

Arnaud Koma

%d blogueurs aiment cette page :