jeudi, juillet 18
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Andrea MOLOTO,  Au-delà de la Miss RDC

Pousser par ses ambitions, Andrea est la fondatrice de KULISHA, qui est une structure  qui s’occupe des enfants démunis, déscolarisés et sans affection ni  présence parentale. Selon elle, sa fondation est une vieille pensée qui date de 2014, c’est seulement après son élection de Miss Congo 2016 qu’elle voit les choses se concrétiser et avancer comme sur les roulettes.

Andrea affirme qu’elle est : « la maman de ces enfants » et qu’elle ne les abandonnera pas malgré la taille et  la grandeur dudéfit à relever ; surtout quand il faut pousser les portes et gagner la confiance de certaines personnes.

Kulisha avec sa campagne « 2 dollars pour 100 enfants à l’école », la prochaine rentrée scolaire de septembre, cette campagne s’étendra d’abord à Kinshasa avec quarante enfants pour la bonne supervision et les soixante autres seront repartis à Lubumbashi notamment à l’orphelinat Bumi, au Maniema, à la Mongala, Ubangi, Equateur et la Tshuapa.

La majorité d’enfants ciblés dans ces provinces sont souvent victimes de discrimination comme par exemple le peuple autochtone (pygmée) qui n’a pas droit aux études, aux soins de santé appropriés. A Lubumbashi  par exemple, se sont les enfants qui viennent des familles en état de précarité et  qui ne sont pas à mesure de subvenir à leurs besoins. Tout comme à Kinshasa se sont les enfants qui reviennent des prisons.

Lancée depuis le 17 juillet, cette campagne invite tout le monde à contribuer au minimum avec 2$. Et ces transactions seront effectuées par des réseaux téléphoniques, internet avec Pay-Pal ou sur les comptes bancaires de Kulisha.

En perspective, Andrea Moloto sera dans la campagne « Ruban rose » contre le cancer du sein ; une maladie qu’elle a vu tuée trois membres de sa famille dont sa tante qui fut infirmière. Ensuite, « je veux essayer de grandir et vieillir avec Kulisha » pour que même lorsque   j’aurai vieilli, mes œuvres puissent m’immortaliser» a-t-elle conclu.

Addy Kitoko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :