Bilan et perspectives : «Le changement ne doit pas seulement concerner le domaine minier et l’Assemblée Nationale mais aussi la Culture (…) » (Moyindo Pongo)

L'acteur international congolais, Moyindo Mpongo ph. tiers

Cinéaste congolais qui a fait ses preuves dans les films emblématiques tournés en République Démocratique, Moyindo Mpongo pense que le défi est énorme pour lever le drapeau de la RDCongo dans le domaine culturel. « Bilan et perspectives arts.cd » lui accorde la parole.

[masterslider id= »2″]

Quels sont les événements culturels qui ont marqués l’année 2020, selon vous ?

J’ai été marqué par le festival internationale du cinéma FICKIN et la Soirée des arts, Trophée Lokumu Arts.cd ainsi que la rencontre ADACO à l’Académie des beaux-arts (vue que j’avais été confiné pendant 6 mois à l’étranger).

Moyindo MPongo brandissant ses trophées ph. tiers

Quelles ont été les difficultés pour l’année qui s’achève dans le secteur culturel ?

Les difficultés sont restées les mêmes.

Du moment où nous n’avons pas la politique culturelle, l’art et tout ce qui concerne la culture n’évolueront pas en bonne vitesse à cause d’un manque de soin et d’attention appropriée du gouvernement.

Qu’attendez-vous du nouveau gouvernement dans votre secteur ?

Le changement ne doit pas demeurer qu’aux domaines miniers, de sports et loisirs, à l’assemblée nationale mais il doit aussi s’intéresser à notre secteur.

Le défi est énorme pour lever le drapeau de notre pays, d’où l’implication du gouvernement est vivement demandée, sans oublier la subvention, l’accompagnement et la protection.

Onassis Mutombo

 

%d blogueurs aiment cette page :