Goma: « Liputa Fashion Show » célèbre la créativité africaine !

5D3AB77D-9C74-4D79-B913-DFFC9CB899BF

La septième édition de la soirée Liputa Fashion Show s’est tenue le vendredi 12 février à Goma, au Nord Kivu. Au menu : défilés de mode d’une douzaine de stylistes haute-couture de 5 pays africains afin de mettre en avant la créativité et l’ingéniosité des modélistes, stylistes et les talents de mannequins locaux.

[masterslider id= »2″]
Depuis mi-février, David Gulu est sur tous les fronts. Derrière son équipe d’organisation, des photographes, des mannequins sélectionnés, l’initiateur de la soirée Liputa, pagne en français, Fashion Show s’assure du bon déroulement de l’évènement symbolique du mois de la femme.

Le jour J est arrivé. La pression monte. David Gulu a un rendez-vous avec l’histoire. C’est la seule édition de son concept qui va accueillir plusieurs pays et qui s’est passé dans un hôtel 5 étoiles de la place.


« On étend notre champ d’intervention », chuchote David.

Devant la salle prévue pour la soirée, des invités habillés élégamment friment. Hommes et femmes d’affaires, artistes, créatrices, journalistes, tous ont répondu présent et se mettent à l’exercice du photocall, sous les flashs des photographes et de la presse nationale et internationale.
La salle remplie un peu plus en moitié, la soirée, prévue débuter à 16h30 heure locale, commence deux heures plus tard. Avec les membres du collectif Sikilik’art, le tambour et la danse traditionnelle annoncent l’envergure de l’évènement.
Place maintenant au spectacle après un prélude à la musique acoustique animée par le musicien Patrick Bolisomi.

La vitrine des stylistes et mannequins locaux
Pour cette 7 ème édition, Liputa Fashion Show met en valeur la créativité de 12 stylistes, de la RDC, du Rwanda, du Burundi, de la Côte d’ivoire et du Sénégal, et de mannequins largement inconnus au-delà de Goma, dont ils ne sont jamais sortis pour certains d’entre eux. Dans un pays où des millions de personnes vivent avec moins de deux dollars par jour, stylistes et mannequins se font connaître sur les réseaux sociaux. Liputa Fashion Show se présente comme l’une de leurs plus grandes vitrines annuelles mais un événement de la vie.

Sous le chapiteau aménagé, le pagne africain et les tissus occidentaux mélangent leurs formes et leurs couleurs vives. Les 25 mannequins qui ont passé au casting, sont aussi obligés de se changer à la va-vite dans un vestiaire improvisé car ils doivent présenter toutes les collections et en plus le pays est sous instructions du couvre-feu, l’évènement doit se clôturer avant 21h.

« C’est un projet qui réunit plusieurs créateurs pour mettre avant le secteur de la mode, qui ne renferme pas que  les mannequins ou les stylistes mais aussi les photographes, maquilleurs, coiffeurs», rappelle David Gulu.

« C’est un événement qui rejoint d’autres projets qui valorisent la culture vestimentaire congolaise, qui patauge encore mais grâce aux efforts que nous fournissons à travers cette soirée, on essaie de vendre l’image de la mode congolaise. Nous poussons encore plus les congolais à consommer le made in DRC », poursuit-il.

Au de-là, ajoute-t-il, « Cette soirée est venue appuyer le rêve des gens qui aimeraient devenir les acteurs de la mode, le styliste, de mannequins, maquilleurs,… Elle célèbre le chemin gravé depuis la première édition en 2015 jusqu’à aujourd’hui en servant de tremplin pour valoriser la mode congolaise et africaine, tous en honorant la femme dans ce mois de Mars ».

La soirée Liputa Fashion Show, dont ses organisateurs plaident auprès des autorités une fabrication d’une usine locale en textile, a connu aussi les prestations de Meschack Lusolo Fast dans la danse contemporaine, de l’artiste musicien Stino Lanc’art, Impérial et du slammeur le Grihaut-Parleur.

David Kasi/Nord-Kivu

%d blogueurs aiment cette page :