samedi, juillet 20
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Haut-Katanga: Ça brule entre Musiciens et chroniqueurs culturels !

Des artistes de la ville de Lubumbashi dans la province du haut-kasanga ne sont pas en odeur de sainteté avec les chroniqueurs culturels de ce coin de la République Démocratique du Congo. 
Sur son compte Facebook, l’artiste RJ Kaniera(voir photo) a manifesté son mécontentement en publiant une mise en garde à l’endroit des journalistes katangais. Dans ce mouvement, il n’est pas le seul à prendre le devant. Plusieurs noms emblématiques y figurent notamment Ced Concept, Majoos, M joe… 

En sous le massage publié par RJ Kaniera et signé par ce groupe.

[masterslider id= »2″]
Nous, musiciens du grand Katanga avons suivi avec consternation les sorties médiatiques immondes de deux petits messieurs , imbibés d’un complexe dégoutant, chroniqueurs de leur état, s’adonnant sans désemparer dans des logorrhées ,verbiages, discours prolixes envers les artistes et leaders de masses que nous sommes.

S’arrogeant tous les droits, y compris celui d’insulter, de rabaisser, de ridiculiser les artistes, et pas n’importe lesquels, mais les piliers de cette culture katangaise qui les nourrit à ce jour.
Quid du véritable rôle d’un journaliste ?

« Un journaliste est une personne qui recueille ou recherche, vérifie et écrit puis distribue des informations sur tout type de support média (presse écrite, radio, TV et les nouvelles technologies de l’information et de la communication du Web). »

La relation entre la presse et les musiciens devrait être faite sur base du respect mutuel.
Revenons aux faits,
Messiers Luc Kadima et Amhed Assan , deux jeunes chroniqueurs en début de carrière ont chacun manqué de respect aux artistes et cela à répétition.

Luc Kadima : Ce chroniqueur en début de carrière qui n’a comme fait d’arme qu’une petite émission radio télévisée, s’est permis au cours d’une analyse faite sur Facebook : tiré a boulet rouge sur toute la profession d’artiste musicien sans compter les autres petits faits dans les émissions. Cette arrogance et cette impolitesse outrageante ne peuvent être tolérées

Amhed Assan : enseignant dans une école élémentaire, révélé au grand jour comme « Petit bitinda » de l’artiste Oxygène Bleduza , il tient une émission sur la télévision Dynamique ,autre fois jeune très poli et retenu , piqué par on ne sait quel moustique, ce dernier dorénavant ne s’illustre que par son impolitesse dans les émissions lorsqu’il reçoit les artistes sur son plateau.
Et pour compléter son forfait, il continue à s’adonner aux mêmes sales besognes sur les réseaux sociaux ,insultant et humiliant les artistes.

1.Nous demandons aux responsables des médias dans lesquels ils officient de leurs remettre à chacun ,un exemple du code éthique et déontologie.

2.Nous exigeons des excuses publiques de ces deux nageurs à contrecourant et ceci sert aussi de mise en garde, car à la prochaine forfaiture, seule la justice tranchera.

3.Dorenavant, aucun artiste ne devrait passer dans leurs émissions jusqu’à nouvel ordre. Signé: Ced Koncept, Rj Kanierra, Agressivo, Fitch One, Infrapa, Tshumani, Majoos, M joe, Lhomanix, Oxygène, Malix , Eric Flash Disc, Djo Kizi, Itshal, Cent Quinze, Mista Show, Kijavrone.

Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :