vendredi, avril 19
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

IXemes Jeux de la Francophonie : Le code « 12 » serait-il activé par Kinshasa contre la SG de l’OIF Louise Mushikiwabo ?

jad20220603-ass-itv-louisemushikiwabo-600x375

C’est une question qui mérite d’être posée. Bien qu’au niveau du gouvernement congolais, à travers son porte-parole Patrick Muyaya, l’affirmation selon laquelle les portes de Kinshasa sont grandement ouvertes pour Louise Mushikuwabo, mais des sources dignes de foi tendent à informer que l’ancienne ministre des affaires étrangères du rwanda n’a pas été calculé par Kinshasa.

Si lors du dernier briefing, Patrick Muyaya a soulevé le fait que les IXemes Jeux de la Francophonie sont une co-organisation des instances de l’organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la RDCongo, la SG est d’office ou naturellement invitée. Mais, quelques diplomates consultés par le media Infos.cd apportent d’autres éléments qui vont dans le sens de démontrer que le code 12 a été activé.

Campagne de soutien aux FARDC/ Min. de la communication et médias

Notez bien : « Activé le code 12 » , « 12 » ou « 12 activé » est une expression du lingála parlé à Kinshasa qui signifie  » Déconnecter une personne dans une affaire sans lui signaler au préalable. Cette expression peut aussi indiquer Se fâcher contre quelqu’un sans pouvoir le lui dire en face ».

Que disent les ambassadeurs ?

Dans l’une de nos publications du lundi 24 juillet, nous avions révélé que la Secrétaire générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo, n’a pas été officiellement invitée aux IXèmes Jeux de la Francophonie. Cette information a été de de nouveau confirmé par des sources proches diplomatiques issues du Groupe des ambassadeurs francophones en poste à Kinshasa.

« Une situation qui rompt avec la pratique diplomatique au sein de cette institution, car, bien que co-organisatrice, le secrétaire général est officiellement invitée par l’Etat hôte lorsque les invitations sont signées uniquement par ce dernier. Lorsque les invitations sont co-signées par l’Etat hôte et l’OIF, il n’est point besoin que le (la) secrétaire général(e) en reçoive une, Car étant pleinement partie prenante de l’organisation protocolaire. Ce qui est loin d’être le cas pour cette neuvième édition des jeux », explique à Infos.cd un diplomate, fin connaiseur du dossier.

Contactées par ce media d’infos générales, des sources proches de l’OIF n’ont ni confirmé ni infirmé l’arrivée à Kinshasa de Louise Mushikiwabo. Une certitude tout de même est que, Caroline St-Hilaire, administratrice de l’OIF, deuxième personnalité nommée par la secrétaire générale en mars dernier, sera bel et bien de la partie à l’entame des Jeux de la Francophonie.

D’ailleurs, pour la conférence de presse du lancement des Jeux prévue le 26 juillet 2023 au Palais du Peuple, c’est cette dernière qui est sur la liste de prise de parole entant qu’Administratrice de l’OIF.

Par ce dernier élément, pouvons nous dire, comme François Kabulo Mwana Kabulo, « c’est fini, les carottes sont cuites Fwassa ? », Kinshasa ne fait-il pas payer à Madame Mushikuwabo sa position brinquabalante sur la situation de l’insécurité en RDCongo ? Au-delà de tout, est-elle la bienvenue à Kinshasa ? Parce que certains ONGs et parti politiques de l’opposition avaient haussé pour dire qu’ils ne voulaient pas de la présence de Louise Mushikuwabo à Kinshasa ?

Ce qui est sûr, la RDCongo après le combat Ali-Foreman en 1974, va réussir un grand coup de com mondial par l’organisation des IXemes jeux de la Francophonie du 28 juillet au 6 août 2023.

ARTS.CD

%d blogueurs aiment cette page :