lundi, janvier 30
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC
Séjour Pape bannière

IXes Jeux de la Francophonie : « La diplomatie sportive », analyse d’Isidore Kwandja*

D’abord, la Diplomatie tout court est définie comme la conduite de négociations et de reconnaissances diplomatiques entre les États, en vue de définir un accord ou résoudre un conflit sans violence.

Hormis son caractère particulier d’être un moyen de divertissement par excellence, qui permet en même temps d’améliorer la qualité de vie de la personne, par ses effets positifs sur la santé mentale et physique, le Sport est bien plus que cela. C’est un excellent moyen pour développer les contacts humains et sociaux, promouvoir l’intégration de tous les groupes sociaux, tant sur le plan national et international et favoriser une cohésion sociale. Plusieurs États l’ont bien compris et intégré dans leurs politiques publiques, justement pour sa capacité à susciter l’adhésion populaire, l’identité et le sentiment national, l’appartenance sociale, l’émotion, etc.

La Coupe du monde qui se déroule actuellement au Qatar, est une belle illustration. Certains États l’ont bien compris et intégré depuis longtemps dans leur communication diplomatique, notamment pour affirmer la supériorité de leur modèle idéologique. C’est le cas notamment des Spartakiades des pays communistes à partir de 1928, de la Coupe du monde « Mussolinienne » de 1934, des Jeux de Berlin en 1936, etc.

Avec le temps, le Sport fait désormais partie intégrante de la chose publique et est devenu un nouvel instrument de la coopération internationale et de la promotion de la culture de la paix dans le monde. C’est un vecteur essentiel des valeurs universalistes, apolitiques, hédonistes, comportementales, hygiéniques, etc. Le Sport est donc un excellent moyen de véhiculer toutes ces idées et de faciliter l’entente entre les humains. Le Sport est à cet égard un moyen privilégié et un langage universel et un outil puissant pour promouvoir la paix, la tolérance et la compréhension en rassemblant les gens au-delà des frontières, des cultures et des religions.

Le Président Félix TSHISEKEDI a bien compris toutes ces dimensions du Sport et du caractère intégrateur de celui-ci pour renforcer l’unité et la cohésion nationale.

Le projet intégrateur des « Jeux de la RDC », voulu par le Président de la République, vise justement à atteindre cet objectif de la solidification de l’unité nationale. La construction des infrastructures sportives modernes à Kinshasa et par la suite, sur toute l’étendue du territoire national, s’inscrit dans cette logique d’offrir à la jeunesse congolaise le moyen de pratiquer les différentes disciplines sportives. C’est un défi qu’il nous faut relever pour l’avenir de notre pays et le bien de nos enfants et petits enfants Congolais, en leur offrant la possibilité de découvrir et aimer les différentes provinces de notre pays.

L’organisation des Jeux de la Francophonie s’inscrivaient dans cette logique du Président de la République de privilégier la diplomatie comme moyen par excellence de solutionner les conflits et promouvoir la diplomatie sportive pour ses valeurs de paix. Les Jeux sont donc un catalyseur pour matérialiser le projet ci-haut pour la RDC.

*Isidore Kwandja Ngembo, Directeur national des IXemes Jeux de la Francophonie

%d blogueurs aiment cette page :