vendredi, avril 19
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

KinJazz 3 ramène des artistes américains, français et portugais à Kinshasa !

5A8CD3E2-03AC-4B35-B30F-B53636C2D007

La 3ème édition du Festival Kinshasa Jazz qui se tient du 06 au 07 septembre à Kinshasa,  accorde un plateau 100 % Jazz aux mélomanes congolais devenant ainsi un carrefour de célébration de cette musique en Afrique centrale.

Sur l’avenue de la Nation, débaptisé «Rue du Jazz » qui est le premier grand rendez-vous culturel de la rentrée s’offre une nouvelle dimension de fraternité au-delà de la célébration de la musique jazz.
A part les jazzmens américains, français et portugais, Ibrator, Anita Mwarabu, sont aussi sur l’affiche. Cette symbiose, comme d’ailleurs à l’édition précédente, sera une occasion de découvrir la capacité de certains artistes congolais à explorer d’autres courants musicaux et flirter dans un autre répertoire.

Sur la « Rue du Jazz », tout le monde est concerné, chuchote Paul Ngoie Leperc.
« Pendant le festival, tout le monde est concerné grâce notamment à l’ambiance bon enfant qui y règne. KinJazz comme la logique le veut donne la possibilité aux festivaliers de danser, chanter et discuter en écoutant de la bonne musique. Le caractère convivial de la musique jazz nous permet de maintenir le cap en réunissant comme la fois passé plus de 500 Festivaliers en une seule nuit », indique le coordonnateur du Festival KinJazz, Paul Ngoie Leperc.

Cette troisième édition s’inscrit dans la continuité du premier festival qui a eu lieu voici plus d’une dizaine d’années Jazzkif mais qui a basculé vers toutes les musique du monde.  L’esprit et la philosophie originel reste « S’investir dans la promotion et la diffusion de la musique Jazz en RDC ».

Se penchant sur l’Afrojazz cette année (les influences africaines dans la conception et propension de la musique jazz), KinJazz va proposer une sélection des artistes de renommée internationale sur scène pour pouvoir maintenir allumer la flamme du jazz en RDC.

Onassis Mutombo

 

%d blogueurs aiment cette page :