Koffi Olomide à U-Arena : enfin Kisindjora en Europe !

Koffi Olomide à U-Arena : enfin Kisindjora en Europe !

Le nom de l’artiste Kisindjora est sur la liste des musiciens du groupe Quartier latin International devant jouer en France à Paris U-Aréna. C’est l’annonce faite par le président de ce mouvement Koffi Olomide dit Mopao Mokonzi au cours d’un point de presse organisé ce 12 août 2021 au restaurant Gaby à Gombe.

Pour une fois, elle est sur la liste. Elle, c’est Kisindjora. Après avoir raté ce voyage Européen dans plusieurs groupes où elle a évolué en tant que porte-parole, encadreur des danseuses et autres,… Cette fois-ci la nouvelle est tombée comme un cheveu dans la soupe : « j’annonce à tous et à sa famille que Kisindjora fera partie de l’équipe du groupe qui s’envolera pour l’hexagone », parole de Koffi Olomide patron du quartier latin international.
A ces mots, à cette phrase presque magique ; la concernée qui se trouvait en dehors de la salle suite l’exiguïté de cette dernière est tombée suite à cette annonce inattendue, car elle s’attendait le moins à une telle surprise. Après une dizaine de minutes de réanimation, Kisindjora va se réveiller avec une figure toute larmoyante pleurant des joies et des douleurs.
Interrogée à propos, elle répondra, qu’elle pleure des joies simplement parce que c’est la première fois de sa vie que son nom se trouve sur une telle liste. Elle pleure des douleurs parce que, elle a attendu des dizaines d’années à courir derrière les musiciens qui n’avaient jamais reconnu la valeur de son travail, son apport dans ses différents groupes où dans certains, elle a même risquait sa vie.

Festival Panafricain de Kinshasa au cœur de la diversité culturelle d’Afrique

« Dois-je fuir ? Non et au grand jamais une telle idée ne me viendrait en tête. Je dois à tout prix honorer celui qui m’a fait cette surprise agréable. Honorer tous mes fans, honorer mon métier et mon pays, je dois rentrer vivre à Kinshasa ma ville, car j’ai encore du travail, j’ai beaucoup à montrer et à démontrer à mes frères congolais. Rester en Europe c’est s’enterré sans le savoir. L’Europe est le plus grand cimetière des musiciens africains et congolais. Ma vie c’est ici avec Fatshi béton », a répondu Kisindjora à la question de savoir si elle allait s’enfuir comme le font tous les autres musiciens.
Rappelons que Kisindjora est souvent derrière les musiciens congolais les plus en vue comme JB Mpiana, Werrason, Fally Ipupa, Koffi Olomide… où elle joue souvent le rôle de porte-parole, chargée de marketing et manager pour certaines personnes.

Glory Mulanga/Stagiaire

%d blogueurs aiment cette page :