mercredi, juillet 24
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

La SOCODA a une nouvelle adresse !

Nouvelles ambitions, nouveau siège. La Société congolaise des droits d’auteurs et droits voisins (SOCODA) a une nouvelle adresse physique dans la ville de Kinshasa. Situé au cœur de la commune de la Gombe sur l’avenue Kidisho N°3, le nouveau siège de la seule société congolaise des droits d’auteurs en République Démocratique se localise en face de la Place des « Evolués » juste CADECO.  

[masterslider id= »2″]

Le nouveau comité a mis les bouchées doubles pour doter les administrateurs et sociétaires d’un espace sain de travail reflétant la nouvelle direction de la SOCODA qui s’ouvre aux autres organisations des droits d’auteurs étrangers. Cela dans le souci de renforcer sa présence sur le plan mondial.

Vue du bus des agents de la Socoda devant l’entrée principale ph. arts.cd

Pour se mettre au même diapason que les autres sociétés analogues, sur le plan infrastructurel, il fallait s’offrir des bureaux proposant un cadre professionnel avec des équipements adaptés à chaque direction.

Bureaux espacés et une salle de réunion, le nouveau siège est venu au moment où le comité Nyoka Longo, Président du Conseil d’Administration (PCA), veut ouvrir cette société aux autres sociétés existantes dans le monde entier,  afin que les artistes congolais retrouvent leurs droits éparpillés sous d’autres cieux.

A Lire : SOCODA : « La tempête appartient désormais au passé (…) » ( Nyoka Longo)

Si hier, les artistes congolais eux-mêmes étaient réticents face à la gestion controversée de cette société des droits d’auteurs, l’actuelle politique interne est en train de les rapprocher pour pouvoir installer une nouvelle puce avec une nouvelle image de la SOCODA. Et le nouveau challenge, qui est partagé avec le dynamisme du Directeur Général Michel Agu, est aussi l’enrôlement de jeunes artistes congolais. Ceux-ci produisent des œuvres intéressantes mais regardent la SOCODA comme quelqu’un atteint de la Covid19.

Mais l’actuelle équipe rassure que les artistes congolais ont intérêt à être à la SOCODA qu’ailleurs, pour leurs droits d’auteurs en RDC.

Vue de l’entrée principale des bureaux de la SOCODA ph. tiers

Actuellement, le plus grand défi reste celui de numériser la gestion des droits d’auteurs en République Démocratique du Congo.

Déjà lors de la toute dernière sortie devant les médias au mois de février 2020, Nyoka Longo a annoncé des démarches entreprises avec une firme sénégalaise pour pouvoir arriver à mieux canaliser les droits d’auteurs congolais sur internet.

Dans la fièvre d’une nouvelle répartition des droits d’auteurs, des artistes sont appelés à réunir tous les dossiers à la SOCODA pour permettre le bon déroulement de cette opération qui sera la première après la levée de l’Etat d’urgence.

Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :