Lexxus Legal : « le rap conscient a besoin d’argent pour former les capacités des jeunes (…)

Lexxus Legal : « le rap conscient a besoin d’argent pour former les capacités des jeunes (…)

Le rappeur congolais participe à un colloque sur le hip hop  à Dakar au Sénégal depuis lundi 18 juin 2018. Sur son compte facebook (Alex Dende/facebook), Lexxus Legal nous fait l’économie de son intervention à Hip hop Summit Dakar Juin 2018, « Connecter l’Afrique via le hip hop et la culture urbaine ! »

Le hiphop(Rap) s’est bien accommodé de deux modèles dominants dans l’économie, … de manière générale. Le business, chiffres, profit bref l’entrepreunariat commercial est pour le Rap commercial, tandis que Asbl, les aides, subventions, en gros l’entrepreunariat social (stricto s) pour le Rap conscient et engagé.

En lieu et place d’une polémique idéologique, les deux peuvent constituer un système fermé gagnant-gagnant. Le Rap commercial (Ets, Sarl) a besoin des professionnels formés pour soutenir le développement du business, tandis que le Rap conscient (asbl) a besoin d’argent pour former et renforcer les capacités des jeunes pour leur autonomisation.

Donc pour faire simple, l’entrepreunariat commercial finance l’entrepreunariat social, le rendant du coup moins dépendant des fonds des institutions pour la formation des jeunes. Une politique économique à modéliser.

PS : La conférence de presse du lancement Focus Hiphopsummit, animé par le Dr Massamba Gueye conseillé culturel du président de la République : « Moi, (Lexxus Legal) en qualité de représentant de tous les artistes africains venu à Dakar, j’ai dû remercier l’Etat pour cette volonté assumée. A la fin, j’ai posé la question au Dr, comment cette cohabitation des divergences est elle possible sur cette table? Il m’a dit, c’est la culture, qui est le socle et le fondement du Sénégal, la politique n’est qu’un positionnement ».

Alex Dende

%d blogueurs aiment cette page :