Musique Congolaise: Barbara Kanam fustige l’absence de la gente féminine

Musique Congolaise: Barbara Kanam fustige l’absence de la gente féminine

Au-delà de sa force vocale, Barbara Kanam écrit, compose et produit sa propre musique avec son label Kanam Music. Sur les traces des doyennes de la chanson congolaise, elle est considérée en Afrique comme l’une des plus belles voix féminines. Outre les différents trophées remportés au pays et dans le monde pour sa prouesse et savoir-faire artistique, cette cantatrice promet une carrière radieuse qui rassure la révèle de la musique congolaise dans la catégorie féminine. Pourquoi ne pas aussi compter sur Kanam après l’ancienne génération ?

­

Barbara Kanam ph. Tiers

17 ans de carrière, elle estime que l’heure a sonné pour prendre le devant de cette musique féminine en quête de leadership et pourquoi ne pas aussi y assurer une relève efficace. «Nous travaillons dur avec beaucoup d’améliorations sur tous les plans afin de remettre en valeur les talents et la place de la chanteuse dans notre rumba congolaise moderne. Après les mamans Mbilia Bel, Mpongo Love… je sens en moi un sens de leadership pour relever les défis et défendre encore cette musique qui nous a été léguée par ces braves dames. Soutenez-moi, nous y arriverons ensemble», a déclaré la Diva africaine lors d’une interview accordée au journal La Prospérité, à Kinshasa.

Pendant que la majorité de femmes se jette dans le gospel, Barbara Kanam fustige l’absence de la gente féminine dans la chanson par rapport au masculin qui domine la scène musicale. Ce qui est évident, elle est parmi les rares chanteuses qui se confirment et ont réussi à s’imposer dans cette catégorie de musique populaire. Mais, cela ne l’empêche pas de chanter et adorer son Dieu, Créateur au travers sa voix soprano pure et son style musical très variant.

Jusqu’à preuve du contraire, Barbara s’est révélée comme l’unique chanteuse congolaise qui est sortie des sentiers battus. Très battante et ambitieuse, elle se maintient sans l’appui ou l’encadrement d’un homme artiste de renom à ses côtés. Et cela, contrairement aux autres chanteuses de sa génération qui bénéficient de l’encadrement et du soutien des autres «Grands» de la musique.

Lire la suite sur :
La Prospérité Online

%d blogueurs aiment cette page :