Nord-kivu /Concours: Muda Superstar pour faire « briller » les pépites de la musique

Nord-kivu /Concours: Muda Superstar pour faire « briller » les pépites de la musique

« C’est ton temps de briller », c’est le slogan qui accompagne ce nouveau né de la sphère culturelle congolaise. « Muda Superstar » , inspiré de « Vodacom Superstar », sera une compétition mettant en concurrence de musiciens, tous les genres confondus, pour sortir une star en ville de Goma, en particulier, et du Kivu en général. Le gagnant se verra promu par le label de la compétition sur une durée d’une année avec à la clé une cagnotte de 2 millions de FC et la production d’un album complet.

Personne n’ignore que l’Est de la RDC est rempli de talents, comme sur toute l’étendue du pays, en musique. Pourtant, à l’exception de Innos’b, le Kivu peine depuis plusieurs années maintenant à produire des stars de renom. Les musiciens ont-ils les atouts mais l’accompagnement est quasi inexistant malgré la présence de grands événements culturels ? Ce questionnement vaut son pesant d’or.
Le management artistique et la production locale dans partie orientale de la RDC se limitent à appuyer les artistes à sortir leurs titres mais après, un cycle infernal s’en suit. Dans cette optique, « Muda Superstar » veut se présenter comme une opportunité annuelle de faire briller ces étoiles.

Booster par une manifestation artistique de grande ampleur

« Il y a beaucoup de talents en province du Nord-kivu mais il n’y a pas un focus particulier, une lumière mise sur eux et on se dit que la plupart des investisseurs n’œuvrent que dans l’économie mais l’investissement dans la culture n’existe presque pas ici chez nous « , a déclaré Yves Kalwira, directeur de programme de Muda ( Temps en français) Superstar, lors de la conférence de presse de lancement officiel ce lundi 1 Novembre à Goma.  » Avec cette compétition, on va inciter les opérateurs à également penser à investir dans la culture pour booster les talents grâce à cet évènement de grande ampleur « .

Le Kivu, longtemps connu comme une région meurtrie, a encore une occasion dorée, avec ce concours, de pouvoir montrer au monde qu’il demeure un exemple d’auto-développèrent et que son dynamisme est aussi culturel. « Goma sera un grand centre d’attraction culturelle et une ville qui s’érige en centre de promotion artistique du Kivu, impactant tout le Congo. Son statut de capitale touristique de la RDC ne s’en sortira que renforcer », ont précisé les organisateurs. En plus d’une ambiance musicale, Muda Superstar va favoriser la convivialité et va offrir aux mélomanes un moment de détente et de partage dans un cadre spacieux et accueillant pour unir les cultures et favoriser la cohabitation pacifique.

« Il faut aussi qu’on arrive à démystifier la musique parce que jusqu’à un certain moment, sur le social d’un congolais, on dit qu’un musicien est voyou pourtant c’est pas forcément le cas. On va faire comprendre aux parents qu’avec la musique, l’enfant peut devenir quelqu’un qui a de la valeur envers lui-même, sa famille et qui peut construire sa vie à travers la musique » , a poursuivi Yves Kalwira, lui-même slameur et opérateur culturel de la place.

Les musiciens désireux de postuler à ce tournoi devront être de nationalité congolaise ( RDC ), être âgé de 15 à 30 ans ( 15 à 18 ans avec autorisation parentale) , n’ayant pas encore enregistré plus de 3 clips et signé avec aucun label ou maison de disques et être capable de résider à Goma durant la période de la compétition. Cette compétition qui sera jugée par les expérimentés de la musique de la place ( Dety Darba, Mack El Sambo et Belamy Paluku ) et qui aura de coachs, commencera officiellement ses prestations le 5 décembre avec les huitièmes de finale. Les quarts de finale suivront pour le 12 décembre, les demies finales le 19 décembre avant que la grande finale ne puisse avoir lieu le 2 janvier 2022.

David Kasi

%d blogueurs aiment cette page :