Qui est Mopao*,  Kabila ou Olomide ? Badi à la barre !

Badi, rappeur belgo-congolais

Badibanga Ndeka, de son vrai nom, ce jeune rappeur belgo-congolais reste avant tout remarquable par son aspect facial travaillé à l’image de P.E Lumumba. Cette imitation ne s’arrête pas qu’au niveau de coiffure, le discours suit aussi. Prix littéraire des Paroles urbaines de la Fédération Wallonie Bruxelles et présent à la 4ème édition du Festival Afropolitain Nomade IV, Badi répond aux questions de www.arts.cd

Parlez-nous de  Badi en deux mots ?

Badi Ndeka, c’est un belgicain. Je suis né en Belgique, mes parents sont venus du Congo- Kinshasa et ils m’ont élevés dans la culture congolaise, sa musique et sa nourriture surtout. Mon oncle jouait du saxon au sein du groupe Ok Jazz Papa Rondo. J’ai commencé le rap il y a quelques années. Mais en 2013, je suis rentré à Kinshasa pour mettre en avant cette culture congolaise qui est notre vraie richesse. Le projet s’appelait Matonge. Et pour l’instant je suis sur un album « Article XV », qui est une occasion pour moi de revenir sur la genèse de ma vie, la vie des afro-européens ou des africains qui vivent en Europe.

Comment définissez-vous la jeunesse congolaise actuelle ?

La jeunesse congolaise est éveillée avant tout.  Parce qu’on a beau faire semblant que cette jeunesse n’existe pas, mais retenez qu’elle vit, survit, existe. Et moi, c’est cet aspect là positif de cette jeunesse congolaise que j’ai envie de mettre en avant et de vendre dans l monde. Le Congo est dans la situation dans laquelle il est, mais pour pouvoir aller beaucoup plus loin avant il faut compter sur sa jeunesse.  Moi je base mes espoirs sur cette jeunesse.

Vous jouez à l’ironie en posant la question « qui est Mopao, Kabila ou Olomidé ? », Qu’est-ce que vous voulez savoir par cette interrogation ?

C’est la question que je pose. C’est une question sans réponse.  C’est justement sur cet aspect rumba qui est la chose qui s’exporte le mieux au Congo. Même-si il y a de difficultés pour certains en Europe, mais c’est cette rumba qui porte la parole du congolais.  Oui, Koffi Olomidé a sorti un album qui s’est intitulé « Loi ». Maintenant, je me pose la question, c’est Koffi qui donne la loi ou l’autre là ? Je ne vais pas citer son nom. Puisque le pays a besoin des lois qui soient respectées.

Partant des discours et  l’aspect facial, vous incarnez Lumumba, Qu’est-ce que la jeunesse congolaise peut retenir de lui ?

Personnellement, ce que je retiendrai de Lumumba, c’était quelqu’un qui était jeune aussi.  Il est mort à 35 ans. C’est un jeune qui n’était pas à l’université moins encore dans des grandes écoles mais qui a su mettre les yeux du monde sur le Congo. Mais on connait tous comment ça s’est terminé.

J’ai un son « Lettre à ma femme », qui se termine par ses paroles : « en avant citoyen, en avant citoyenne, un avenir radieux se dresse à l’horizon. Restez positifs, c’est vrai que ça ne va pas être facile mais un avenir radieux se dresse à l’horizon ».

Onassis Mutombo, depuis Pointe-Noire

*Mopao : en parlé kinois, Mopao signifie Chef, Patron, Président, Responsable.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :