jeudi, mai 30
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

RDC : Encore des États généraux de la Culture ?

Jean Marie Lukundji et Astrid Madiya, celle qui l'a précédé au Ministère de la culture et des arts ph. Arts.cd

Après plus d’une année de léthargie, le Ministre rd-congolais de la Culture et des Arts, Jean-Marie Lokundji trouve enfin une idée pour puiser au trésor public. Il souhaiterait organiser les États généraux de la Culture au premier trimestre 2021. Selon nos sources proches du ministère dont il a la commande, le projet est littéralement prêt. Il ne lui manque que le budget pour passer à l’acte et et le présenter à la réunion du Conseil des ministres.

Pour renforcer son argumentaire écrit et verbal, il a recouru aux ministres provinciaux et/ou aux commissaires généraux en charge de son secteur pour connaître les vrais problèmes des provinces où ils gouvernent. Quant à la ville-province de Kinshasa, il a non seulement demandé à la commissaire Yvette Tabu ses soucis, mais aussi descendu personnellement sur terrain avec quelques parlementaires (députés nationaux et sénateurs) pour s’enquérir de quelques problèmes qui préoccupent les artistes et les culturels rd-congolais.

Est-ce important d’organiser encore des États généraux en RDC ?

Certains analystes pensent que c’est inopportun. Car, depuis 2006, plusieurs rencontres ayant cette même dénomination et ce même caractère ont eu lieu au pays de Mikanza Mubyem sans que les conclusions soient appliquées afin de produire des effets positifs sur ce secteur.

Pour de nombreux artistes et journalistes culturels rd-congolais interrogés sur ce projet qui n’est pas nouveau, Jean-Marie Lokundji doit d’abord examiner les conclusions de toutes les assises en rapport avec sa juridiction, organisées par ses prédécesseurs depuis 2006 entre autres Marcel Malenso, Esdras Kambale, Jeanette Kavira, Baudouin Banza Mukalay et Astrid Madiya. Ensuite, penser à intégrer ce qui n’a pas été dit à ces époques et les dispositions numériques. Enfin, publier un document final qui englobera toutes ses bonnes intentions et qui seront appliquées par toutes les personnes concernées sur cette matière.

« Les États généraux de la Culture en RDC ne sont pas une priorité. Le ministre veut juste marquer son époque. Je pense qu’il n’a pas assez d’éléments pour les convoquer. Les vrais problèmes sont connus et ont besoin de bonnes solutions dans un bref délai. La gestion de la Socoda est l’un des problèmes », a dit Maïka Munan -artiste musicien rd-congolais.

Et à une autre sour de renchérir,

«Qu’il s’appuie également sur les mêmes parlementaires pour faire adopter le projet de loi sur la politique culturelle nationale présent à l’Assemblée nationale depuis l’époque de monsieur Aubin Minaku, alors président de cette chambre basse. C’est le ministre Banza qui l’avait déposé».

Lire la suite sur Eventsrdc

%d blogueurs aiment cette page :