SOCODA: Maïka Munan allume Verkys Kiamwanga !

SOCODA: Maïka Munan allume Verkys Kiamwanga !

– Maïka Munan: «J’ai joué avec les artistes majeurs de ce pays, je n’ai jamais joué avec ce Monsieur, et je ne sais même pas comment il joue! Quand j’émigre vers l’Europe, je reviens au pays avec un répertoire de plus de 300 oeuvres… Je décide de quitter la Sacem pour adhérer à la Socoda… Et la Sacem a écrit officiellement à la Socoda pour que mes droits me soient désormais payés ici, et il y a un accusé de réception de la Socoda! Pour être sociétaire, il faut avoir 34 œuvres, j’en ai 300 dans mon catalogue! Allez sur Google, tapez « Sacem oeuvres »! Sans compter mes collaborations avec Rochereau, Pépé Kallé, Papa Wemba, Koffi, Josky, Defao, Ferré, Fally, Barbara Kanam, … Il faut que ce Monsieur cesse de mentir! Je ne suis pas Madjesi (Munan l’accuse d’avoir fait voler en éclats le trio Madjesi), je ne suis pas inculte, et je connais mes droits, car j’appartiens à 4 Sociétés des droits d’auteurs! Il se permet de falsifier (sic) les statuts de la Socoda, pour s’octroyer un mandat infini! Il s’ingère dans la clé des répartitions des droits d’auteurs… Sait-il que je suis un des propriétaires de la Socoda, j’ai mes parts dans cette Société! Ce n’est pas ce quidam qui va me contester, je vous le dis déjà, je vais saisir la Justice… La Socoda n’est pas Vévé Center! Lui a quelle compétence… J’ai écrit la musique du générique de Lingala Facile qui passe depuis dix ans, peut-il calculer mes droits d’auteurs?».

 

Mais, Verckys vous reproche d’être Français?

– «Et alors? C’est lui la DGM? Les droits d’auteurs sont universels, Monsieur! Et pourquoi est-il alors à la Sabam? Moi, je viens de quitter la Sacem, lui il est toujours à la Sabam… C’est lui qui triche!».

Didi Mitovellu/Facebook.

%d blogueurs aiment cette page :