lundi, juin 17
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Union Africaine : Arts, culture et patrimoine pour construire l’Afrique en 2021

Felix Tshisekedi à l'Union Africaine ph. tiers

L’Unesco devra bientôt collaborer étroitement avec la Direction culturelle de l’Union africaine (UA) en vue de préparer les activités pour 2021, dans le cadre de la note conceptuelle et la feuille de route adoptée sur le thème « Arts, culture et patrimoine : un levier pour construire l’Afrique que nous voulons », lors de la 37e session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA tenue virtuellement les 13 et 14 octobre 2020.

[masterslider id= »2″]

Plusieurs activités sont inscrites dans cette feuille de route dans les domaines suivants : arts et culture, santé, bien-être et plans de relance post-covid-19, langues africaines, histoire et traditions orales, patrimoine et restitution des propriétés culturelles et du patrimoine. Elle comprend également un volet sur la création d’un Grand Musée de l’Afrique (GMA), un projet phare de l’Agenda 2063 de l’UA. A cet effet, un questionnaire a été développé afin d’obtenir des informations des Etats membres de l’UA, des institutions culturelles panafricaines, du personnel des musées et du public sur la création du musée.

L’Unesco préparerait sans doute déjà des partenariats avec l’UA pour mettre en musique ces activités de 2021, en particulier sur celles relevant de la restitution des biens et du patrimoine culturel, de la création du Grand Musée de l’Afrique et des langues africaines, entre autres.

La deuxième Biennale sur la culture de la paix figure, par ailleurs, dans la note conceptuelle portant sur le thème de l’année 2021. Selon un communiqué de l’Unesco, celle-ci fera suite à la première édition de la Biennale qui s’est déroulée à Luanda, Angola, en marge du Forum panafricain pour la culture de la paix. L’idée d’axer la Biennale sur la thématique de la culture de la paix s’inspire de la Charte de la renaissance culturelle africaine (adoptée en 2006), qui prône que la culture est le moyen le plus efficace de donner aux Etats membres les moyens de renforcer leurs politiques nationales afin de contribuer à la réalisation de l’intégration socio-économique du continent, de lutter contre la pauvreté, de relever les grands défis auxquels le continent est confronté et de construire une paix durable.

Willy Katemo/Laprosperité

%d blogueurs aiment cette page :