mercredi, juillet 24
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

« Vih eza sida te», quand l’art se mêle aux bonnes causes

Médecins Sans Frontière a organisé un concert dans la commune de Bumbu dans le cadre de la campagne « Zwa Nga bien »ayant pour objectif la lutte  contre la stigmatisation des PVV/Sida.

Commémorant la journée internationale de la lutte contre le VIH/SIDA, des nombreux artistes ont défilés sur le podium géant où l’on pouvait lire sans ambages « Vih eza sida te » (Vih n’est pas Sida ». A l’affiche, Lexxus légal et de Sista Becky accompagnés des jeunes artistes de Bumbu, à part des prestations en solo, ont ensemble interprété la chanson « Zwa nga bien », qui est un titre  lancé dans le cadre de la campagne de lutte contre la stigmatisation des Personnes vivant avec le VIH (PVV).  Cette campagne vise la sensibilisation et la conscientisation des jeunes sur l’existence de cette maladie et les motiver au dépistage volontaire.

La chanson « Zwa nga bien » renferme deux messages essentiels : le premier est pour les hommes vivants avec ce virus du VIH. On leur demande d’accepter leurs vies, vivre avec ce virus en continuant de prendre les antirétroviraux (ARV), à prendre courage et sortir de clandestine que le monde les a affligé, afin de pouvoir lutter contre la stigmatisation de ce virus », a souligné Toussaint Mungoli, Coordonnateur national de l’association Jeunesse Espoir Congolaise. Et d’ajouter, «  Le deuxième message est de sensibiliser la jeunesse en générale à un dépistage volontaire, car connaître son état sérologique est un brave exercice à faire.

C’est dans ce sens que dans la chanson vous verrez des personnes vivant avec ce virus chanter dans le seul but de montrer au monde qu’avec les ARV, il est possible de mener une vie saine, vivre heureux, espérer à une vie meilleure et un avenir radieux.

Pour  Médecins Sans Frontière, cette campagne a pour but de mettre fin au mythe qui s’est construit autour de ce virus et cette maladie, ensuite apporter plus de connaissances à la population, surtout les jeunes de la commune de Bumbu et de Selembao.

Sarah M.LUKOJI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :