Humour : « Après Drôle de bande, une humoriste célèbre en one man show attendu à Kinshasa », confie Jean-Michel Ka

Producteur de la soirée « Drôle de bande » qui s’est tenue le 26 février dernier dans la salle Showbuzz à Kinshasa, Jean-Michel Ka revient, dans cet entretien accordé à Arts.cd, sur ce spectacle qui a vu défiler sur scène 9 talentueux humoristes venus de Likasi, Lubumbashi, Kigali, Brazzaville et de Kinshasa. Entretien.

Présentez-nous brièvement KProd, producteur de la Soirée « Drôle de bande »

 

Jean – Michel Ka , initiateur de KProd en chemise pH. Tiers

Kaizen Productions (KProd) est une société de création, production et promotion artistique, scénique et audiovisuelle axée sur le divertissement. Elle est aussi une agence de gestion de talents et de carrières d’artistes établie à Kinshasa depuis 2018.

« Nous avons donc dû fonctionner 24h/24 comme des robots pour cette organisation »

Quelle évaluation faites-vous des prestations des humoristes lors du spectacle « Drôle de bande » entant producteur ?

Il faut déjà savoir que tous les humoristes que vous avez vu sur la scène de notre spectacle ce week-end, sont signés et gérés par notre label. Ceci indique le niveau de confiance que nous avons en leur talent et leur performances, et cette fois n’a pas été différente. Ils ont tous été à la hauteur de nos attentes et même dépassé celles du public.

Quelles ont été les difficultés majeures de cette organisation ?

Les difficultés ont été principalement d’ordre financier ; comme vous le savez nous sortons à peine d’une crise à la fois sanitaire et financière. Beaucoup de partenaires étaient encore retissant pour l’accompagnement de ce genre d’événements, nous avons donc été contraints de tout organiser sur fonds propres ce qui n’a pas été facile. Nous espérons cependant que notre évènement a pu démontrer à suffisance que du public aux artistes en passant par les promoteurs, tout le monde est prêt et a hâte de reprendre les activités et la vie de manière générale.  Et que les partenaires et annonceurs devraient en tenir compte. L’autre challenge a été le timing, je tiens à signaler que cet évènement, malgré son succès, n’a été organisé qu’en 12 jours, à cause des questionnements sur les accompagnements tel que mentionné plus haut. Nous avons donc dû fonctionner 24h/24 comme des robots pour cette organisation.

Réunissant les humoristes venus de plusieurs horizons, l’adaptation a été facile pour vous ?

Nous en sommes à notre 5ème évènement de ce format, et pour la plupart des artistes invités, comme évoqué plus haut, ce n’est pas notre première collaboration. Au-delà du fait que les artistes bien que venant de différents endroits, constituent une famille entre eux, avec comme arbre central le label ; il y a aussi le professionnalisme et l’expérience des uns et des autres qui permettent au-delà de tout, de se comprendre et savoir travailler ensemble.

« Gagner le prix Lokumu a été le couronnement d’une année de travail acharné de sa part, et ce genre de reconnaissance ne passe jamais inaperçu »

Quelles ont été les points positifs à répéter prochainement ?

Les deux points les plus positifs à retenir et à reproduire, non seulement pour notre production mais pour le bien du secteur évènementiel en RDC en général sont que :

– Ce spectacle était le 1er événement du pays à avoir une billetterie en ligne, où les gens pouvaient acheter leurs billets de n’importe où sur leur portables, ou ordinateurs, en payant par carte ou portefeuille mobile.

– C’était aussi le 1er événement du pays qui a permis aux internautes d’Afrique du Sud au Canada en passant par le Kenya, le Rwanda, la France… de suivre en streaming live, sans aucune interruption, ni décalage. Nous en sommes sincèrement fiers, notamment du fait que l’humour soit le premier secteur ayant bénéficié de ces avancées (technologiques), et espérons que ceci devienne bientôt la norme.

Sur le stage, il y a eu quelques portraits des comédiens et humoristes congolais comme déco, quelle est la signification vous donnez à ces présences sur la scène de Drôle de bande ?

Les portraits que vous avez vu dans notre décoration, sont ceux des humoristes et comédiens qui ont inspiré nos humoristes du label à faire ce métier. C’était notre manière à nous de rendre hommage aux modèles de nos artistes.

Entant que producteur, est-ce que le Prix Lokumu arts.cd a pu apporter un coup de pouce dans la carrière de votre artiste, Herman Amisi ?

Herman Amisi est l’une des étoiles montantes de l’humour en RDC et nous sommes très fiers de l’avoir comme artiste dans le label. Gagner le prix Lokumu a été le couronnement d’une année de travail acharné de sa part, et ce genre de reconnaissance ne passe jamais inaperçu. Pour l’artiste lui-même, ça a été une motivation pour continuer à s’améliorer parce que ça montre que le travail qu’ils font ne passe pas inaperçu, ça a aussi bien évidemment propulsé l’artiste dans une phase supérieure de sa carrière en termes de visibilité et de notoriété.

« Ceux qui aiment le stand up comme nous, peuvent nous suivre sur les réseaux sociaux afin de ne pas rater les rendez-vous de notre comedy club bimensuel, en attendant le prochain spectacle d’humour »

Comment justifiez-vous l’absence de Ronsia Kukiel, l’un de vos poulains ?

Tel que mentionné plus haut, ce spectacle était aussi à la fois une sorte de présentation des différents artistes humoristes signés au label Kaizen Productions (K Prod) qui est à la fois une agence de gestion de talents et de carrière (management) et une maison de production. Bien qu’ayant travaillé à titre personnel avec Ronsia Kukiel, il ne fait pas partie à ce jour, des artistes du label K Prod.

Perspectives

Nous avons une programmation très intéressante pour cette année 2022, et Arts.cd étant un partenaire privilégié de l’art en RDC, je vais m’assurer que notre agenda complet vous soit transmis en priorité. Je peux cependant vous dire, en exclusivité que nous avons un événement artistique pluridisciplinaire à la fin du mois de Mars, le One Man Show d’une humoriste très connue au mois d’Avril. Sinon ceux qui aiment le stand up comme nous, peuvent nous suivre sur les réseaux sociaux afin de ne pas rater les rendez-vous de notre comedy club bimensuel, en attendant le prochain spectacle d’humour.

Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :