Film : Bientôt sur vos écrans « Paris à tout prix » de Kadiombo Yamba

Vue de la Tour Eifel ph. tiers

La Maison de production « Bayende film»  se prépare au lancement d’ici le mois de juin 2021,  le film « Paris à tout prix » du réalisateur congolais Kadiombo Yamba Bilonda, d’après un  communiqué de cette structure rendu public, samedi, sur ses plateformes d’informations en ligne.

Selon cette source, ce film retrace l’histoire d’un tradi-pratricien congolais âgé de 70 ans, dont le fils, peu instruit et musiciens de son état, a toujours rêvé de vivre en France. Il va un jour voir son rêve se concrétiser  par le canal d’un sujet français résident en RDC,  que son père aura guéri et qui, en récompense  pour geste avait accepté de prendre en charge l’un de ses enfants. Malheureusement, le rêve a tardé de se concrétiser suite à une lutte fratricide  entre  enfants, pour  désigner celui qui  devrait  aller vivre à Paris.

Né le 3 mars 1958, dans l’ancienne province du Katanga, Kadiombo Yamba Bilonda est un  artiste comédien et dramaturge congolais, en même temps, sensibilisateur dans des campagnes d’intérêt public. Il a évolué pendant plusieurs années comme enseignant des langues, des mathématiques et de biologie à l’école Tshondo Mwene Ntanda de Lubumbashi avant de décrocher une licence en droit privé judiciaire. Doué dans l’art d’imitation, il incarne le rôle du maréchal Mobutu dans la pièce électorale  « Débat sur Gondwana tv » et est plusieurs fois à l’affiche du Festival Toseka. Il a également été producteur de la  section culturelle et directeur adjoint d’une chaîne de télévision établie à Kinshasa.

Notons ce titre a déjà fait l’objet d’un autre film marocain sorti en 2013. « Voir Paris à tout prix » raconte l’histoire de Maya, d’origine marocaine qui vivait  à Paris depuis 20 ans. En pleine ascension avec son boulot et ses études, un simple contrôle de police où l’on découvre que son permis de séjour est périmé, la renvoie en moins de 24 heures directement au Maroc. Retour auprès de ce pays et cette famille qu’elle voulait oublier. Choc des cultures, choc des préjugés, Maya va tout faire pour rentrer. Vraiment tout. Quand l’avenir d’une parisienne trendy devient la galère d’une immigrée sans papier. Simple coïncidence avec le titre de Marcel Kadiombo ou plagiat ou encore l’inspiration ?,… l’avenir nous le dira.

SL

%d blogueurs aiment cette page :