Endubu, le peintre de la vie colorée !

Endubu, artiste peintre ph. tiers

Présent parmi une dizaine des artistes peintres exposant à l’exposition « Lorsque l’art rencontre le fleuve » au Fleuve Congo Hôtel, l’artiste contemporain Endubu Nzenga Iwongo marque les esprits à travers ses tableaux vifs exaltant la femme pour la plus part. Diplômé à l’Académie des beaux-arts, Endubu considère la peinture comme « Une mélodie visuelle ». A part le coté coloré de la vie, la joie de vivre, l’hommage à la femme, il y a aussi ce dessin gigantesque du Président de la République Démocratique du Congo qui définissent sa touche particulière. Dans le cadre cette expo organisé par cet hôtel, Arts.cd rencontre l’artiste Endubu. Entretien.

Femme épanouie ph. Endubu

« L’art congolais souffre comme d’ailleurs tous les autres domaines en RDCongo. Il n’y a pas de nouveauté. Il n’y a pas une politique culturelle. Plusieurs problèmes nous rongent, nous n’avons pas de gallérie. On n’a pas de moyen pour matérialiser nos projets. Mais, on ne peut pas croiser les bras. Nous avons plusieurs projets qui peuvent booster le secteur mais il n’y a pas de subvention. Malgré toutes ses difficultés, je suis là en train d’évoluer dans mon domaine ».

Quelles sont vos techniques les couleurs et pourquoi les couleurs vives dans vos peintures ?  

« Je suis dans l’art figuratif. Je suis contemporain. Aujourd’hui, on ne parle plus des styles ou techniques. On est peintre artiste contemporain. On ne peut pas se limiter par des matériaux. On travaille par nos émotions, par ce qui nous passe par la tête, … on cherche par tous les moyens pour passer nos messages. Les peintures vives, ce n’est pas le côté congolais ou africain. C’est le côté coloré de notre environnement. Dans notre environnement, on trouve toujours de la couleur. Alors pour faire un clin d’œil aux amateurs et pour transmettre la joie. A part le côté message, je préfère peindre le côté coloré, le côté beauté de la vie dans mon travail.

Dans vos peintures, il y a l’exaltation de la femme congolaise ou africaine. Et ce dessin gigantesque de Felix Tshisekedi « le deboulonneur », quel est le message principal derrière ce travail énorme ?

Pour moi, la femme pas seulement congolaise, mais la femme tout court, je la considère comme l’héritage  doré de l’humanité. Dans mes peintures, je cherche par quel moyen rendre hommage à cette femme.

Pendant la grossesse de mon premier enfant, j’ai vu combien la femme mérite jusqu’à l’infini notre respect et notre amour. Je peignais la femme avant et Ça fait six mois que je suis parent, j’ai confirmé que j’avais raison de peindre la femme. Il n’y a pas mieux qu’elle. C’est pourquoi je cherche par tous les moyens de vouloir la rendre heureuse.

Parlant du dessin du président en guerrier avec un bouclier. Une fois j’avais suivi à la télé, il parlait de déboulonner le système. Je me suis dit qu’il peut être l’homme de la situation. J’ai voulu immortaliser ses dires par mes pinceaux pour qu’un si ce magnifique dessin est exposé au musée, les générations futures comprendront qu’en 2019 l’artiste Endubu avait immortalisé les dires du président.

Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :