samedi, juillet 20
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Lokua Kanza revisite son (riche) répertoire à l’Ambassade de la Suède !

Invité par l’Ambassadeur de la Suède de Kinshasa, Pascal Lokua Kanza, a récolté un énorme succès jeudi 20 avril dernier à la résidence du diplomate suédois. Devant 300 invités, triés sur le volet, le chanteur compositeur congolais a fredonné une dizaine de chansons de sa riche carrière sous les regards admiratifs de son auditoire.

Moulé dans sa jaquette jaune, guitare sèche en bandoulière, Lokua Kanza a enchainé devant son public de circonstance ses titres à succès dont la plupart ont été interprétés par Papa Wemba d’heureuse mémoire : Show me the way, Elembo ya mopepe, Nakeyi, Yellow…

Une heure trente plus tard, la star internationale dit  « Good bye » aux spectateurs à travers cette chanson au rythme cadencé. Ministres, diplomates, entrepreneurs et autres invités n’arrivent pas à retenir leurs larmes en écoutant en live cette chanson qui les berçait au volant de leurs véhicules ou dans leurs radios à domicile.

TELESOL, Premier distributeur congolais des produits HIK VISION

Emportés par l’ambiance, blancs et noirs chantent en chœur avec Lokua Kanza et son groupe, n’hésitant pas à esquisser quelques pas de danses. Au finish, la foule se lève pour un standing ovation, acclamant deux minutes durant les performances de ces chanteurs de talent. Lokua Kanza a du mal à se retenir face au public qui réclame un  « bis repetita »…

« Le pari est gagné. Il y avait 300 personnes invitées pour assister à ce concert en live dans la cour aérée de l’ambassade de Suède à Kinshasa », se réjouit Therèse Kayembe, l’attachée de presse

Venu pas seul, Lokua Kanza s’est fait accompagner sur scène par de jeunes artistes musiciens congolais qui l’ont accompagné tout le long du spectacle.  Parmi eux, sa nièce et deux artistes à renommée internationale, invitée par l’ambassade de Suède : Pamela Baketana et Tyson Meya.

Sur le podium, le public a eu ainsi l’occasion de découvrir le talent de Pamela Baketana, lauréate de la 1ère édition du concours panafricain  »The Voice Afrique francophone 2017 ». La vingtaine révolue, née le 30 juin 1996 à Bunia, cette chanteuse, compositrice et interprète à la voix de rossignol, a captivé, une heure durée durant, l’attention d’un public mixte, qui s’est plu à déguster le riche répertoire de Lokua Kanza.

A ses côtés, le pianiste du jazz Tyson Meya, arrangeur et producteur congolais autodidacte. Directeur artistique de Kinshasa Jazz Festival, il a sorti en 2020 EP Kivu sous le label Color Red om la chanson Kivu a été nominée pour le Grammy award 2021-2022 dans la catégorie meilleure performance musicale globale. Il a ainsi reçu, en 2021, le prix Serge Gontsho du meilleur pianiste du jazz en RDC.

Ce mini concert fait suite à la série de Session in Kinshasa, un programme de l’Ambassade de la Suède en RDCongo.

Yves Kalikat

%d blogueurs aiment cette page :