samedi, juillet 20
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

« Kinshasa : Histoire des villes » : Un projet pour des écoles primaires de Kinshasa !

« C’est une grande opportunité pour moi, parce qu’il y a plusieurs sortes d’arts ici, et on apprend les uns des autres. Je suis professeur du théâtre, donc j’ai de l’expérience, surtout avec les enfants. Je vais échanger avec les artistes d’ici parce qu’ils maîtrisent la vie à Kinshasa, et ils vont m’aider à découvrir beaucoup de choses aussi. Je vais travailler avec les enfants sur base des images de la ville, je vais enregistrer aussi des voix avec eux, pour que cela soit présenté le jour de l’exposition…. », déclare Nadine Boos, pédagogue de théâtre allemande, intervenante au sein du projet Kinshasa :Histoire des villes qui cible les élèves des écoles primaire Elikya, l’école française René Descartes, l’école belge Prince de Liège et Mater Dei.

Visant à faire imaginer la ville de Kinshasa par les enfants et de les aider à faire des résultats de leurs imaginations des œuvres d’arts, ce projet soutenu par Goethe Institute, est piloté par huit jeunes artistes dont six Congolais et deux européennes. Leur mission est d’aider aider ces élèves dont l’âge varie entre 8 et 11 ans à reproduire les fruits de leurs rêves sur la ville de Kinshasa dans une forme artistique.

C’est depuis le 30 septembre dernier que le projet « Kinshasa : l’histoire d’une ville » a été lancé par un concert slam de l’artiste Yekima de Bel’Art. Notons que l’objectif, apprend-on, de ses atéliers supervisés par Julie Escoriza et Nadine Boos, est de permettre aux enfants de raconter la ville dans laquelle ils vivent, dans laquelle ils jouent, ils étudient, de raconter l’imaginaire urbain qui entoure le sentiment naissant de citoyenneté.

Onassis Mutombo

 

%d blogueurs aiment cette page :