« L’Echangeur de Limete » se prépare pour célébrer son cinquantenaire

echangeur

Plus connu sous le nom Échangeur de Limete, l’imposant édifice de 210 mètres construit entre 1970 et 1974, abritant le Musée d’art contemporain et multimédia (MACM), extension de l’Institut des musées nationaux du Congo (IMNC), servira de cadre à une réunion préliminaire le 5 septembre à l’initiative de son directeur adjoint, le conservateur Blaise Esinyalanga.

[masterslider id= »2″]

« Nous nous préparons à célébrer les 50 ans de l’érection de la Tour des Héros nationaux du Congo, connue sous l’appellation Échangeur de Limete », a annoncé Blaise Esinyalanga au Courrier de Kinshasa. Les lignes directrices du projet devraient émaner de la première grande rencontre où les autorités de l’IMNC prendront langue avec environ une trentaine d’autres personnalités ressources, fait savoir le conservateur. Misant sur l’expertise de chacun, le directeur adjoint du MACM les tient pour les principaux acteurs de « la réussite de toutes les assises de la célébration ».

De l’avis de Blaise Esinyalanga, « cette Tour qui avait été conçue et construite pour exprimer la grandeur de la RDC mérite honneur et hommage ». D’où l’initiative prise de s’y prendre dans un délai raisonnable, quelques bons mois à l’avance, afin de mûrir l’organisation de son cinquantenaire. Une série d’actions culturelles à définir devraient émailler cet événement. Pour l’heure, l’initiateur du projet a déjà en vue quelques activités notamment un symposium, une foire et diverses publications qui viendraient en appui à l’ensemble du programme. Il semble que l’ensemble du site, le pied de la tour, son parc, et non seulement son imposant socle où est installé le musée, MACM, devrait accueillir la programmation qui sera élaborée au fur et à mesure des préparatifs.

L’indentité de Kinshasa

Par ailleurs, eu égard au contexte historique dont l’organisation ne peut se départir, un « Hymne aux héros nationaux est en train d’être composé », affirme Blaise Esinyalanga. Jusqu’ici une trentaine de noms sont répertoriés au nombre desquels Paul Panda Farnana, important personnage historique congolais méconnu et Patrice Emery Lumumba. Héros national, dont la statue, il sied de le rappeler ici, est érigée à quelques mètres de l’Échangeur de Limete, une situation intentionnelle à l’entrée de la ville de Kinshasa. Savoir qu’à l’origine, lorsque le président Mobutu proclama officiellement Lumumba « héros national », dans son discours du 30 juin 1966, à l’occasion, il débaptisa le boulevard Léopold II qui devint « Boulevard Lumumba », nom qu’il porte encore aujourd’hui. Il devait s’ensuivre la construction d’un mémorial à l’emplacement de l’Échangeur de Limete et, la statue de Lumumba devait être plantée à son sommet.

Lire la suite sur Adiac-Congo

%d blogueurs aiment cette page :