jeudi, juillet 18
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Religion : 6 avril désormais journée fériée pour commémorer le combat de Simon Kimbangu en RDCongo  

Une Ordonnance présidentielle vient d’être rendue publique annonçant les journées fériées légales en République Démocratique du Congo, annonce la radio Top Congo Fm. Les fidèles kimbanguistes ont donc désormais leur journée fériée correspondant à la création de cette Eglise congolaise et africaine.

Église indépendante africaine de type prophétique, l’Église kimbanguiste a été fondée le 6 avril 1921 par Simon Kimbangu, au Congo belge, et est actuellement surtout présente dans l’actuelle République démocratique du Congo, en Angola, Congo-Brazza et aussi dans certains pays européens et américains.

Campagne de soutien aux FARDC/ Min. de la communication et médias

A l’origine, l’Église kimbanguiste a incarné un mouvement de résistance à la colonisation belge, alors que « l’Église catholique a été historiquement associée à la colonisation belge ».

Simon Kimbangu est né le 24 septembre 1899 à Nkamba, actuelle province du Kongo-central entre Kinshasa et l’océan Atlantique, porte d’entrée des colons et des influences extérieures depuis la fin du XVe siècle: Portugais, Britanniques, Belges.

Le 6 avril 1921, Kimbangu est crédité de la guérison miraculeuse d’une femme malade. Ce premier miracle marque la naissance de son Église, qui reprend de nombreux éléments du christianisme importé par les missionnaires, mais en l’agrémentant aux spécificités locales.

« Papa » Kimbangu n’aura le temps d’exercer son magistère que pendant cinq mois. Mais sa prédication a trouvé un fort retentissement au sein d’une population colonisée prête à entendre son message d’émancipation des Noirs.

En septembre 1921, le nouveau prophète qui déplace les foules est arrêté par l’administration coloniale belge. Les juges d’un tribunal militaire qui l’accusent d’avoir porté atteinte à la sécurité de l’État et à l’ordre colonial, le condamne à mort en octobre.

Il fut finalement enfermé pendant 30 ans jusqu’à sa mort en 1951 – le jour de la naissance de son petit-fils, actuel chef spirituel des Kimbanguistes. « C’est le plus vieux prisonnier au monde, plus que Mandela », affirme en 2021 le chargé de mission de l’actuel chef spirituel.

Ainsi, l’église Kimbanguiste est devenue, depuis, l’identité spirituelle de la République Démocratique du Congo.

Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :