jeudi, juillet 18
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Société : 45 étudiants de l’Université de Kinshasa défendent leurs mémoires à l’INRB

«Quel bonheur de voir les petits Muyembe  défendre les travaux de leurs recherches». Voilà ce que pas mal des congolais ont dû se dire en cette fin de journée en prenant leurs soupers et en apprenant la nouvelle des 45 étudiants de l’Université de Kinshasa qui défendent tour à tour leurs mémoires de l’année académique 2022-2023, de Master d’écologie des maladies infectieuses, Aléas naturels et gestion des risques, du 21 au 24 novembre à la grande salle des conférences de l’Institut National des Recherches biomédicales (INRB).

Ils avaient appris dans les meilleures conditions durant l’année académique finissante et les voilà invités à défendre devant un jury costaud, composé des professeurs, médecins du pays et d’ailleurs.

Les apprenants en master 1 et 2 de la colline inspirée sont face à leurs destins. Didier Bompangue, responsable pédagogique de ce master a, à l’ouverture des travaux, indiqué que cette activité scientifique clôture en beauté l’année académique 2022-2023.

Il a par la même occasion témoigné sa joie de voir , malgré les différents aléas du parcours académique, les apprenants arrivés à présenter ex-cathedra leurs projets de recherche.

«Nos impressions sont de Satisfaction. Parce que nous sommes en train de clôturer une année qui n’a pas été facile», a-t-il soutenu.

Monsieur Bompangue a confirmé qu’après cet exercice scientifique, viendra notamment le moment de parler de la rentrée académique 2023-2024 et du colloque international avec les scientifiques du pays et d’ailleurs.

«Nous venons de terminer avec le concours pour la 10 ème promotion et sommes en train de nous préparer pour célébrer dignement les dix années de fonctionnement de notre Master à travers la préparation d’un colloque international à Kinshasa, du 28 au 30 mai 2024 qui va démarrer la nouvelle étape de ce projet dont la mise en place d’un institut One Health pour l’Afrique», ajoute-t-il.

Crée et dirigé par le virologue congolais Jean Jacques Muyembe, de surcroît directeur général de l’INRB, ce master d’écologie des maladies infectieuses propose depuis environ dix ans des pistes de solutions innovantes pour faire face aux défis majeurs de santé publique qui retardent l’émergence du continent africain.

Jimmy Sita

%d blogueurs aiment cette page :