La SOCODA honore les femmes travailleuses !

34B8042B-0FA9-4403-9478-834E5C144F54

Dans le cadre de la Journée mondiale du travail, la Société congolaise des droits d’auteurs et droits voisins (SOCODA) a organisé une rencontre non seulement festive mais aussi de conscientisation des travailleurs. Occasion pour le Conseil d’administration de remercier la prouesse des femmes travaillant au sein de cette entreprise, qui selon les données, mobilisent plus et sont actives sur terrain.

Michel Agu, Directeur Général, a trouvé des mots justes pour circonscrire cette rencontre, « la journée mondiale du travail ne doit pas être seulement festive mais surtout une occasion de réfléchir et remettre en cause la situation de l’entreprise ». Saluant les efforts du personnel d’avoir maintenu le cap contre vents et marrées, il a souligné que, « «Nous avons un engagement de développer notre société. On doit bosser avec conscience et assiduité afin de faire de la SOCODA une entreprise digne pour l’intérêt des ayants-droits et de tous. Nous comptons sur vous pour ne pas se laisser manipuler par les mauvaises langues. La volonté du conseil d’administration est d’établir l’ordre pour assurer un meilleur fonctionnement en faveur de tous ».

S’agissant de la place de la place de la femme au sein de la SOCODA, il a indiqué que la SOCODA n’est pas un cadre qui bafoue les droits des femmes, car, a-t-il ajouté, elles ont une place de choix et sécurisées dans l’exercice de leurs rôles respectifs. Selon lui, Il a été démontré noir sur blanc que nombreuses parmi elles sont plus performantes sur terrain.

Venu pour mettre les points sur les i, le Président du Conseil d’administration a précisé que la SOCODA est dans une nouvelle dynamique. « Nous remercions et célébrons les mamans de la SOCODA qui s’adonnent pour l’expansion de cette entreprise. C’est encouragent d’avoir un excellent rapport du travail des femmes. Je souhaiterai que les femmes soient aussi parmi les administrateurs dans un avenir proche, faites-nous confiance. Nous travaillons dur déjà pour que la SOCODA réponde aux exigences notamment l’installation d’une délégation syndicale », a martelé Nyoka Longo.

Faisant d’une pierre, deux coups, deux cadres Monsieur Nzinga et IG Constant Katshaya  retraités ont été honorés par la haute hiérarchie de cette société congolaise des droits d’auteurs. A part le certificat de fin des services et autres biens, les deux agents retraités n’ont pas manqués des mots pour saluer les gestes posés par cette nouvelle dynamique à la tête, affirment-t-ils, de la SOCODA.

Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :