jeudi, août 11
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner

Gospel : « Mundondu », prochaine signature de Jacques Tshimankinda

Le père du folblues, Jacques Tshimankinda est en cours de réalisation de l’opus intitulé Mundondu, Profondeur en français, qui comporte une dizaine de titres dont quelques-uns en français et lingala, depuis quelques jours à Kinshasa. Il en prévoit la sortie en décembre.

 

Jacques Tshimankinda en pleine séance d’enregistrement au studio (Adiac) De nouveaux titres édifiants de folblues, marque de fabrique de Jacques Tshimankinda, un mélange de folklore luba et de blues américain, sont à découvrir dans Mundondu. Contacté le 26 août par Le Courrier de Kinshasa alors qu’il se trouve en plein studio, le père du folblues a précisé: « Après trois ans de silence, je me suis décidé à enregistrer des chansons que Dieu m’a données au moment du confinement et dans la période où ma santé avait été secouée ».

En effet, le chantre qui s’est bien remis depuis avait été à deux doigts de la mort il y a deux ans. Il s’est efforcé, dans ce moment de grande épreuve, « d’entrer en profondeur dans la prière » comme il nous l’a confié. Au bout du compte «  Dieu m’a beaucoup enseigné pendant ce temps-là de sorte qu’il en est sorti des chansons telles que “Mubengi ni benda“ qui veut dire Le Dieu qui refuse que l’on touche aux siens, “Wa Mudjulu“, le Dieu du ciel. Et j’ai remixé une vieille chanson sortie au début des années 2000 « Où ira mon âme ? » », nous a-t-il dit.

Pour Tshimankinda, le nouvel opus est juste plein de sens. Il rappelle, au sujet du titre éponyme, « Mundondu veut dire profondeur » et que pour les raisons évoquées ci-haut, il a établi «  une relation plus profonde avec le Seigneur ». En retour, l’Éternel lui « a appris des choses importantes ». Il l’a exprimé différemment dans chacun des titres, soulignant notamment qu’« il y a quelqu’un là-haut, un Dieu là-haut ». Et que désormais plus qu’hier, il vit résolument pour lui, comme confessé dans Anu bwa Yesu, qui se traduit par Pour toi Seigneur. Le chantre signale qu’il s’agit d’une version personnelle de For your glory, le chant populaire américain. Il l’a remixé en tshiluba et rendu à la sauce folblues. Savoir aussi que ce titre est bien connu dans l’interprétation déjà fort appréciée qu’en ont fait « Moïse Mbiye et Sandra Mbuyi à travers le titre “Pona Yesu“ » dans l’album Héros, a relevé Tshimankinda.

Nioni Masela/Adiac-congo

 

%d blogueurs aiment cette page :