mercredi, juillet 24
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

19 ans déjà : Pépé Kallé est parti… avec son Empire Bakuba

19 années se sont écoulées depuis que l’éléphant d’Afrique a tiré révérence à son domicile le 28 novembre 1998. Jean-

Baptiste Kabaselé Yampanya allias Pépé Kallé a été attaqué par une crise cardiaque qui ne l’a pas laissé le temps de dire adieu aux mélomanes de la musique congolaise. Après lui, son orchestre, l’a suivi au cimetière.

Développant un style de musique qui naviguait sur la rumba, soukouss et l’afro Zouk, à l’instar de Bela-Bela, African Jazz, African Fiesta,… Empire Bakuba s’est éteint après la mort de son leader.

Les ténors qui l’entouraient, jadis, ont préféré soient restés en Europe, soient évolués en carrière solo mais sans éclore en l’occurrence de Gode Lofombo, Djuna Mumbafu, Biya Chante,…. De l’autre côté Papy Tex, Desouza… se sont refugié au Nord.

A (re)lire: Soirée d’hommage à Pépé Kallé

Pépé Kallé débutait sa carrière musicale à la chorale de la paroisse Saint-Paul dans la commune de Barumbu puis au coté de Papa Noel Nedule qui s’est inscrit dans la lignée de l’African Fiesta de Rochereau Tabu Ley.

Après son court passage chez les Bela-Bela, Pépé va fonder son propre groupe Empire Bakuba avec Dilu Diluloma et Papy Tex Matolu. Il retient toujours l’attention des amoureux de la bonne musique grâce à son répertoire richissime avec des tubes tels que : « Article 15 », « Yanie », « Monano ya Bakuba »…

L’une de ses dernières apparitions est dans les deux vidéos clips de chants patriotiques « Tokufa pona ekolo » et « Franc congolais ».
L’artiste repose en paix, vive l’artiste !

Sarah Bukasa

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :