jeudi, juillet 18
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Bilan et perspectives : « Nous attendons du nouveau gouvernement la subvention des évènements culturels (…) » (Randy Kalay)

Opérateur culturel et maitre des cérémonies, Randy Kalay, animateur culturel aussi, est un fervent défenseur du respect et de la révision de la législation sur la propriété intellectuelle en République Démocratique du Congo. Dans le cadre de la page « Bilan et perspectives Arts.cd », il donne, ici, son avis sur le secteur dans lequel il évolue.

Quels sont les événements culturels qui ont marqués l’année 2020, selon vous ?

Avec ce contexte difficile dominé par la COVID 19, Il a été pratiquement difficile de jauger l’impact des événements culturels ayant marqué 2020.

Quelles ont été les difficultés pour l’année qui s’achève dans le secteur culturel ?

Les difficultés relatives à ce secteur ont été les interdictions des spectacles, la connexion internet à faible débit pour relayer les prestations artistiques et autres événements culturels sur la toile comme ça a été quasiment le cas sous d’autres cieux, l’absence de fonds spéciaux couvrant les frais de création et de distribution des œuvres artistiques, absence de fournitures d’outils en ligne pour favoriser la création, la production et le partage des œuvres en ligne.

Qu’attendez-vous du nouveau gouvernement dans votre secteur ?

Nous attendons du nouveau gouvernement : la subvention des évènements culturels, la révision de la législation sur la propriété intellectuelle en RDC, l’introduction des cours de propriété intellectuelle dans les écoles d’arts, l’élaboration d’un plan financier pour relancer les stratégies de démarrage prévues immédiatement après le verrouillage, la définition du statut professionnel des artistes et autres intervenants du secteur.

Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :