Consultations nationales: Les artistes et culturels chez le Chef de l’Etat !

Chef de l'Etat recevant les artistes comédiens ph. illustrative

Lancées depuis lundi 31 octobre dernier, les consultations nationales se poursuivent au Palais de la Nation. Si hier, le secteur culturel n’a pas été pris en compte dans les différents dialogues, cette fois-ci, Félix Tshisekedi a accordé aussi de l’importance à ce domaine vital pour cette nation culturelle, RDCongo. 

[masterslider id= »2″]
C’est ce mercredi 4 novembre 2020 que deux délégations des artistes et culturels ont été reçu par le Chef de l’Etat. Tout d’abord, c’est le professeur Yoka Lye qui a été à la tête de la première délégation composée de Professeur Henry Kalama de l’ABA, Yollande ELEBE Ma Ndembo, écrivaine, Présidente des Femmes de lettres congolaises (Felco), Myoto Liyolo fille du défunt artiste Maitre Liyolo et gestionnaire de la Fondation Liyolo.
Ensemble, ils ont échangé sur les questions existentielles du secteur culturel. Yoka Lye a expliqué au Chef les maux qui rongent le secteur culturel et les recommandations contenu dans le rapport final du 2eme Forum des Culturels qui est tenu au Musée National durant 5 jours. En plus, il lui a fait savoir l’urgence qu’il y a pour la RDC de ratifier la Charte Panafricaine de la culture surtout que d’ici l’année prochaine le Congo va trôner au sommet de l’Union Africaine. Et, note Madame Yolande ELEBE, que le professeur Yoka, a rappelé au consultant que la présidence de la RDC à l’Union Africaine sera avant tout culturelle.

Henry Kalama et Myoto Liyolo pendant la rencontre avec le Président de la République pH. Présidence

Le Chef de l’Etat a vite rassuré la délégation qu’il ne va ménager aucun effort pour que son pays soit dans un bref délai signataire de cette charte.
La 2eme délégation a été celle des comédiens congolais composé Rock Bodo, Fiston Sai Saï, Ursule Pechanga et Masumu Debrindet.

« Le Président nous fait savoir ses priorités surtout en matière culturelle. Il a apprécié présence en termes d’idées. Son engagement, ses réalisations et ses projets ont été ses maîtres mots. Il nous a écouté, bien écouté. Comme un père. Il a aussi voulu savoir ce que les gens disent de sa gestion. Nous qui sommes leaders d’opinion nous n’avons pas manqué des mots justes lui dire ce qui était notre cahier des charges », déclare Rock Bodo , artiste comédien membre de la deuxième 2eme délégation.

Ainsi, Félix Tshisekedi vient de marquer ce secteur longtemps resté parent pauvre. En attendant les actes concrets pour son amélioration, le secteur culturel peut, à ce jour, faire un ouf de soulagement puisqu’il est compté parmi les priorités de la Nation avant la grande annonce du Chef de l’Etat au sortir de ses Consultations Nationales.

Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :