lundi, janvier 30
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC
Séjour Pape bannière

Foire des arts au pluriel : Les artistes congolais sensibilisés sur le harcèlement sexuel

Les artistes congolais ont été sensibilisés, samedi 26 novembre dernier, jour de la clôture de la première édition de la foire des arts au pluriels, dans salle de cinéma de l’institut français de la Gombe,sur le comportement abusif et les anti-valeurs qui surgissent dans le métier artistique.

« L’entrepreneuriat et le numérique dans le domaine des arts », le thème développé vendredi 25 novembre dernier, à l’ouverture de ce festival. <<Harcèlement sexuel dans le milieu des artistes congolais>>, tel est le thème décortiqué dans climat paisible, ce samedi 26 novembre 2022 devant les artistes congolais venus de plusieurs contrées de Kinshasa.

Sur la tribune, il y avait Caroline Norah Pindi, Patience Issa, Chadrack Lumumba et Dido Songole, tous panelistes de ce dernier jour.

Déjà, l’harcèlement sexuel est un enchaînement d’agissements hostiles et à connotation sexuelle, dont la répétition et l’intensité affaiblissent psychologiquement la victime. Il peut viser à intimider la victime, à la dominer, ou à obtenir un acte sexuel. Ce comportement s’extériorise par le regard de façon inappropriée, raconter des blagues à caractère sexuel, des gestes verbaux et non verbaux ou encore corporel répétitif qui affecte la personne ciblée.

<< C’est souvent la personne qui a de la descendance sur l’autre qui perpètre de part et d’autre ce genre de délit>>, a affirmé au micro de Arts.cd, architecte Caroline Norah Pindi l’une des intervants, et de poursuivre << le harcèlement sexuel ne vise pas seulement les femmes, il vise aussi les hommes, si tu es dans une interaction avec quelqu’un qui te regarde avec insistance à certains endroits et que tu commences à te sentir mal à l’aise, dis-toi bien que cette personne est entrain de te harceler>>, a-t-elle indiqué.

Ces panelistes ont tous , d’ une attitude inébranlable, sollicité à cette opportunité demander aux femmes et hommes qui peuvent se trouver dans une telle situation, où que ce soit, de dénoncer leur bourreau afin qu’il soit poursuivi par justice. Prenant part à ce forum, la slameuse Safie Mukuna, étudiante à l’ISP Gombe se dit satisfaite de cette sensibilisation et s’engage aussi pour sa part à vulgariser ce message << maintenant je sais ce qui est harcèlement sexuel grâce à ce forum, j’ai alors le courage de faire entendre ma voix si rien ne va, de même que je demande aux hommes et femmes qui subissent ce genre de traitement à dénoncer auprès des personnes qui peuvent les aider>>, a-t-elle déclaré d’une humeur souriante.

Cet événement, qui s’est déroulé du 25 au 26 novembre dernier à la Halle de la Gombe , a été organisé dans le but de promouvoir les artistes de toutes les disciplines artistiques.

Mathieu Kayemba/Stagiaire

%d blogueurs aiment cette page :