mercredi, juillet 24
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Le Centre culturel Le Monde des flamboyants réouvre ses portes

Situé à l’intérieur du siège de la banque TMB au centre-ville, le Centre culturel Le Monde des flamboyants offre une salle d’expositions de 1500m² pouvant accueillir plus 150 tableaux de 1m² des sculptures, peintures, photos avec des murs amovibles, lumières, chaises, salons.

Inauguré en 2009 pour des expos et spectacles de théâtre, cet espace qui a offert son cadre aux artistes locaux et internationaux, est resté longtemps silencieux. Maitre Dikisongele, consultant culturel, dans cet entretien accordé à www.arts.cd, pose les jalons pour un nouvel élan de cette salle d’expo au cœur de la commune institutionnelle de la Gombe.

[masterslider id= »2″]

C’est déjà la reprise au Centre culturel le Monde des flamboyants. Pour exposer ici, quelles sont les démarches à suivre ?

Je dois d’abord dire qu’au niveau du Centre culturel Le monde des flamboyants, c’est un travail de chaine. Les responsables de la banque TMB ont eu une idée géniale de mettre en place ce Centre culturel en cet endroit magnifique et accessible à tous, non loin de l’Hôtel de Ville de Kinshasa. Entant que plasticien, nous avons salué cette ouverture. Je suis consultant culturel et je sers d’interface entre le Centre culturel et les artistes. Mais, il y a la responsable directe, Madame Isabelle Dauvignaud. Madame Sophie Meisenberg, est, elle, chargée de la programmation et la conception du catalogue.

Vue de la salle d’exposition Le Monde des flamboyants ph. arts.cd

Il n’y a pas assez de démarches à suivre. Il y a toujours un temps où je fais le tour des ateliers beaucoup plus chez les jeunes artistes qui ont besoin de l’espace d’expression. C’est d’ailleurs dans ce cadre que ce Centre a été initié, pour promouvoir la culture congolaise en général, les arts plastiques en particulier qui n’avaient pas  d’espace professionnel digne de ce nom, avant le Monde des flamboyants. Ici, nous offrons un espace de qualité avec des murs amovibles, lumières, propriété, accueil, rien à envier à d’autres salles d’expo … le Centre culturel Le monde des flamboyants est un coup de maitre dans la sphère culturelle en RDC. Avec des jeunes, nous faisons parfois des expositions collectives. Bref, c’est moi qui propose, après avoir fait le tour des ateliers et ceux qui demandent aussi sont pris en compte dans notre programmation.

Peu avant la survenue de la Covid 19, le Centre Monde des flamboyants a connu une baisse de régime. Il n’avait plus d’activités après chaque 3 mois comme d’habitude. Qu’est-ce qui explique cela ?

Nous avons ici la seule explication ; indépendamment de notre bonne volonté, les conditions sanitaires mondiales nous ont empêchés de progresser avec des expositions. Une exposition est organisée tout autour des amoureux de la culture et des arts, qui viennent voir comment l’imaginaire congolais fonctionne à travers leurs œuvres d’art, mais les conditions n’ont pas permis pour être encore plus actifs avec la pandémie. Mais actuellement, nous avons rouvert la salle dans le strict respect des mesures barrières tout en mettant les œuvres. Heureusement pour nous, dans la salle d’expo, les gens n’y vont pas vaille que vaille ; il y a toujours un public select. Mais pour le vernissage, nous avons stoppé pour un  l’instant pour ne pas servir de pont à cette maladie.

« Nous croyons qu’ensemble avec les autorités de la banque qui tiennent beaucoup à la protection des clients, les activités reprendront le rythme normal »

Puisqu’on ne peut pas dissocier le Centre culturel Le Monde des flamboyants de la TMB, pour un artiste plasticien, faut-il avoir un compte bancaire pour être sélectionné ?

Non, ce n’est pas une condition sine qua non mais une possibilité pour la banque d’offrir un compte à l’artiste qui expose au Centre culturel Le Monde des flamboyants. Ce n’est pas une imposition mais une offre. Ce compte n’est pas soumis aux frais de tenue de compte. Le compte courant donne aussi à l’artiste le sens d’économiser.

A quand la prochaine exposition ?

Vue de la salle d,’expo dans un autre angle ph. tiersLe

Il est vrai dans la programmation, nous avons quatre expositions par an. En moyenne, une exposition dure deux ou trois semaines, voire même 1 mois. Après, nous décalons pour mettre ensemble tous les artistes de manière variée pour permettre plusieurs vues.

Avant que la covid19 ne perturbe la vie, nous avions une programmation au Centre culturel le Monde des flamboyants, il y avait une exposition des jeunes comme Loyenia, Glorie Kanga, patcheli Matemo,…et moi-même Dikisongele, j’avais une exposition au mois de juin 2020, mais la situation sanitaire a vraiment tout perturbé. Nous attendons l’évolution de cette maladie pour pouvoir retrouver notre rythme de travail, surtout qu’avec le port obligatoire des masques dans des lieux publics. Nous croyons qu’ensemble avec les autorités de la banque qui tiennent beaucoup à la protection des clients, les activités reprendront le rythme normal.

Pensez-vous à la création d’un support relayant chaque mois vos activités culturelles pour booster cette salle d’expositions ?

C’est notre souhait le plus ardent mais cela dépend plus de la responsable, Isabelle Dovignon. Je connais son ouverture d’esprit et je sais qu’elle est sensible aux projets innovants. Je crois que soumettre un tel projet serait le bienvenu, puisque nous voulons être ce Centre culturel au cœur des informations culturelles en général, pour encore créer de l’attractivité permettant au Centre culturel le Monde des flamboyant de flamboyer toujours sur le secteur culturel congolais.

Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :