samedi, juillet 20
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

L’Ina s’arrête pour rendre hommage au Professeur Yoka Lye, DG sortant

L’Institut national des arts (INA) a organisé ce samedi 12 mars dernier une cérémonie d’hommage au Directeur général sortant, le professeur Yoka Lye, en la salle Mikanda Mobiem, dans la commune de la Gombe dans la ville de Kinshasa.

Les mots de circonstance du nouveau Directeur général de l’INA, le professeur Damien Pwono ont donné le go de cette journée mouvementée. A cette occasion, plusieurs activités ont été organisées à l’honneur du DG sortant notamment les spectacles de l’art dramatique, le conte, la danse, la musique, le défilé spontané des sapeurs et aussi les témoignages de ses collaborateurs de l’Ina et de l’Unesco. .

« Une personne non conflictuelle, un homme intelligent et qui incarne les valeurs, le grand maître, professeur Yoka Lye, tu es la fierté de tous les étudiants de l’Ina et nous te disons merci pour tout », a déclaré le président des anciens de l’ina, monsieur Faustin Sukari Elombe.

Baptisé « Directeur Général à vie » par le professeur Pwono. Ce grand homme des arts et des lettres est le géniteur de la section animation culturelle et de la section musique au département de la licence. Il est également l’acteur principal de la réalisation du dossier de la rumba congolaise au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

« C’est un privilège pour moi de te rendre hommage aujourd’hui. Toutes les qualifications positives te reviennent que ça soit dans ta vie personnelle et professionnelle. Nous ne pouvons pas compter ce que tu as réalisé entant qu’ancien administrateur national des programmes cultures à l’ UNESCO et entant que culturel. Aujourd’hui je viens pour célébrer un grand monsieur. Et au nom de l’organisation que je représente, nous te disons merci pour tous les chantiers que tu as réalisé entant que membre du staff. La rumba est inscrite sur la liste représentative des patrimoines culturels immatériel de l’UNESCO le 14 décembre 2021, tout le monde l’a dit mais l’a oublié que nous célébrions aussi la consécration du professeur Yoka comme patrimoine vivant. En RDC comme au Congo Brazzaville, il est l’acteur principal de la réalisation du dossier de candidature de la rumba », a dit Augustin Bikale, administrateur national des programmes cultures à l’UNESCO.

Surpris par ses proches, le professeur yoka a reçu des cadeaux venant des ses étudiants et collaborateurs de l’ina. Une chanson rumba a été écrite à son honneur par un chef des travaux et chantée par les étudiants de l’ina.

Signalons qu’en 1972, il était le premier professeur congolais à intégrer dans l’institut national des arts. Cet homme de la culture mérite ce vibrant hommage car il est « Muana Ina », reconnaît un ancien étudiant de cette institution qui a assisté à cet événement.

« Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu à accomplir cette tâche importante que nous venons de conclure aujourd’hui. C’est pour la toute première fois que la passation du pouvoir dans les établissements d’enseignement supérieur s’est fait d’une manière civilisée. J’ai un sentiment d’émotion, je ne savais pas qu’il y’avait des comploteurs derrière cette cérémonie, c’est une surprise pour moi et je souhaite une bonne continuité à la nouvelle équipe». A dit le professeur Yoka Lye, le directeur général sortant de l’ina.

Il a clôturé la cérémonie avec quelques citations: « Pardonnez nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés », « Mokili mo nuni nano te, tina nini bo ndeko na bolingo na biso enuna ».
Dès ce jour, le professeur Damien Pwono  a pris la révèle à la tête de cette Alma mater.

Plamedie Mbenza/Stagiaire 

%d blogueurs aiment cette page :