samedi, juillet 20
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

«Praefatio », Céline Banza déploie ses ailes dans son premier album !

« Praefatio », mot latin, qui notamment peut signifier une préface, préambule ou une introduction, la jeune pépite de la musique congolaise Céline Banza l’a dévoilé, ce vendredi 8 janvier comme le titre de son tout premier album. Un opus contenant 13 titres dont 2 collaborations qui la place dans une autre marge de progression en la permettant d’extérioriser encore plus ses talents en musique.

[masterslider id= »2″]

« Praefatio » est donc le nouveau-né dans la sphère musicale congolaise. À travers cette première expérience dans le monde des disques, Céline Banza a proposé son univers intime, beaucoup plus coloré que ses précédentes sorties. De « Tere Mbi » à « Legigi No Ngbi » en passant par « Sur le pavé » ou encore « is it love », « Praefatio », produit par Boyamé Musik, est un album dont les sonorités restent originales du style de Céline, les thématiques se diversifient où l’artiste évoque l’amour, le courage ou l’affection familiale.

Dans le premier titre de l’opus, « Te rembi » (Mon corps), déjà dévoilé il y a plus d’une année, Céline chante son corps, le corps d’une femme, ce corps mère des hommes, qui n’a pas pourtant toujours été traité à sa juste valeur. Ce titre lui a permis de se faire connaitre et de gagner le prix Découverte RFI 2019. Dans « Songo te he » (Notre amour) comme « Mbi ndo yemo » ( je t’aime ) et « is it love » ( est-ce l’amour), Céline, dans sa langue de prédilection, le Ngwandi, et l’anglais, se défoule en amour.

« J’ai 8 ans, enfant de la rue, j’ai pourtant une famille qui ne m’a jamais déçue »

Céline Banza se commémore de son enfance, de ses moments ambiants et du soutien qu’elle a reçu de la part de sa famille et son entourage dans « Sur le pavé ». « J’ai 8 ans, enfant de la rue, j’ai pourtant une famille qui ne m’a jamais déçue, je trouve sur le pavé de nouveaux pères, de nouvelles mères, de sœurs, de frères mais point de repère », peut-on l’entendre chanter. « Mbi yemo si baba » (je t’aimerai à jamais papa) de son coté est consacré à son père.

La jeune artiste a collaboré avec Sarah Bitamazire dans « Rain » (La pluie) ou, avec sa voix accompagnée par la mélodie de la guitare, dévoile son penchant de chanter en anglais comme dans « Is it love ». « Départ » est le titre qui l’a mis en collaboration avec Youssoupha. Chanté en Ngwandi et en français, ce titre montre la force de l’amour quand il s’agit d’une séparation entre deux aimants.

Si la thématique de l’amour est au centre de l’album, l’artiste n’a pas manqué de parler de la tendance d’acculturation dans « Legigi no gbi » (le monde se perd). Elle a prôné aussi le courage et l’envie d’évoluer dans « Zingo » (Debout, réveille-toi).

Dans la suite, l’album « Praefatio » est d’ores et déjà en tournée africaine. « Praefatio tour 2021 : Africa » partira du 8 janvier au 8 avril 2021 et visitera de villes comme Ouagadougou (Burkina-Faso), Niamey ( Niger ), Lomé ( Togo), Cotonou ( Benin), Luanda ( Angola) ou encore Abidjan ( Côte d’Ivoire).

Notez que cet album est à Retrouver sur toutes les plateformes de streaming et de téléchargement légal.

David Kasi

%d blogueurs aiment cette page :