samedi, juillet 20
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Dorine Mokha, danseur et militant de droits LGBT congolais, est décédé

Danseur, prix Lokumu arts.cd 2018 de la danse, chorégraphe, auteur congolais de renommée internationale et militant de droits LGBT est décédé ce vendredi 8 janvier à l’âge de 31 ans. La cause principale de sa mort n’est jusque-là pas élucidé mais c’est qui est précis, l’artiste était malade depuis un temps comme l’a constaté Arts.cd sur son compte Facebook.

[masterslider id= »2″]

Souvent vêtu d’une longue jupe quand il faisait la danse des rues, les parcs et les scènes en bougeant ses longs bras comme un oiseau sur le point de son envol, Dorine Mokha était l’un des artistes qui risquaient leur vie pour le simple fait de porter des habits féminins et de militaient pour les droits des LGBT ( lesbiennes, gays, bisexuelles, trans) en RDC.

Née en novembre 1989, il englobait la danse, le cinéma, la musique, le théâtre et même l’écriture. En outre, il menait plusieurs projets de formation artistique et philanthropique et de lutte contre la LGTBIphobie en RDC. Il a même initié le projet du film émotionnel  » Entre Deux « , qui a 4 parties et qui parle de l’homophobie en RDC. Grâce à ce film, Mokha attendait utilisé l’art pour créer des espaces de dialogue dans les communautés, et aussi pour générer une solidarité.

Dorine Mokha était codirecteur artistique d’ART’gument Project à Lubumbashi et artiste associée aux studios Kabako à Kisangani. Il a eu à participer aux résidences telles que laTriennale Danse Afrique Danwd de l’institut français en 2016 et Studio Residencies en Suisse de Prohelvetia Johannesburg en 2019.

Sa perte occasionne un vide au sein du monde artistique congolais et plus particulièrement la danse où il était une source d’inspiration pour tant des jeunes danseurs. À Goma, il était attendu dans la deuxième édition de Hadisi Urban Festival, un rendez-vous annuel de la danse contemporaine qui s’est effectue au mois de Mars.

David Kasi

%d blogueurs aiment cette page :