mercredi, juillet 24
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Sake: Hadisi Urban Festival 2,chorégraphie d’espoir pour résister à la covid19

Loin de la ville de Goma, c’est dans la cité de Sake que le go de la deuxième édition du Hadisi Urban Festival(HUF), premier rendez-vous annuel dans l’est de la RDC, a été donné ce mardi 16 février 2021.

 [masterslider id= »2″]

Entrant dans le cadre de la promotion du respect des droits humains, de la liberté d’expression et de création, la solidarité et la paix, ce rendez-vous culturel a été lancé dans un contexte où le secteur culturel africain renaît d’une situation économique chaotique.

Le message clé pour cette édition reste la Résistance. « Nous devons résister face à cette crise. En tant qu’artiste, nous sommes un très bon canal de sensibilisation pour la lutte contre le coronavirus », a souligné Taylor Cruzz, directeur artistique de HUF dans le point de presse organisé à cette occasion.   » On va utiliser l’art pour éduquer la masse, pour prêcher, pour retracer la chorégraphie de l’espoir face à la Covid 19. L’art est le moyen efficace de résistance « , a-t-il insisté.

Entre la cité de Sake et la ville de Goma

En référence avec  le thème choisi cette édition :  » Au-delà de nos murs « , les organisateurs de Hadisi vont mettre l’accent sur la promotion de l’esprit de vivre ensemble malgré les différences, utilisant les danses traditionnelles congolaises comme un moyen de réconciliation et de cohabitation pacifique et réunissant toutes les couches ethniques de la population locale autour d’un projet commun. Plusieurs ateliers et conférences seront organisés entre Goma et Sake dans le but de renforcer les Capacités des danseurs et autres artistes.

« Les jeunes danseurs de Sake sont très courageux et ambitieux. Quand je pense, en tant que Cruzz, moi qui ai eu la chance d’apprendre, je crois que ces jeunes méritent ces ateliers qui vont les permettre de raconter leur propre histoire à travers leur corps « , s’est-il justifié du choix de la cité de Sake.  » On voulait quitter Goma pour voir comment d’autres communautés pourraient réagir avec la danse contemporaine et Sake est la première étape mais pas vraiment la dernière « , a-t-il souligné.

Les ateliers sur la danse contemporaine débutent le 17 février avec l’accompagnement de la conférence sur l’activisme féminin à Sake. Ils vont déboucher sur un spectacle restreint de restitution le 20 février avant que Goma découvre à nouveau le festival avec aussi les ateliers sur la danse contemporaine  du 26 février au 5 mars 2021.

Durant ces deux semaines du festival, les participants et danseurs des différentes compagnies pourront apprendre des nouvelles techniques de danse contemporaine, s’initier à l’expression corporelle ou encore apprendre le langage traditionnel sur la communication moderne. Loin d’être un simple festival, HUF est devenu un lieu de rencontre pour les artistes nationaux et internationaux engagés pour le rétablissement de la paix dans la région des Grands Lacs.

David Kasi/Nord-Kivu

%d blogueurs aiment cette page :