mardi, décembre 6
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Architecture : Salon BATIKO table sur la promotion  de l’investissement immobilier congolais ! 

Le Salon international de l’immobilier architecture et design intérieur de Kinshasa  » BATIKO » a ouvert ses portes dimanche 2 octobre 2022, à l’hôtel Pullman de Kinshasa.  Pour Cette première journée, Batiko a réuni des panelistes et des passionnés de l’art de la bâtisse autour de la question axée sur la promotion de l’investissement et excellence immobilière en RDCongo.

Tout a commencé avec les différents Discours prononcés tour à tour par Émilie Lubukayi, Samantha Kande, Fiyou Ndondo Boni, dahila Rauji.

Cette série d’exposé ex-cathedra a été suivi de  4 séries de Pannels prévues à cet effet. Le premier était centré sur la construction durable et écologique, le deuxième, le deuxième panel sur l’écosystème de la construction immobilière, le troisième sur l’avenir de l’immobilier, de l’architecture et du design en RDC. 

Et cette conférence qui s’est appesanti sur l’architecte d’intérieur congolais face à la nécessité d’une mise à niveau et gestion de la communication. Avec comme intervenants : Raphael Washe, Sandra Tshinianga, Detty Numbi, Remi fortaine, Jacques Zahiga, Patience Tombola,  Le premier panel a mis en exergue deux concepts majeurs de l’architecture, il s’agit de l’écologie et le besoin d’avoir une construction durable en terme de l’immobilier.

Les recommandations : la promotion de l’investissement financier dans une construction responsable et la prise en compte d’une eco-conception dans la création immobilière des architectes.

Le deuxième panel, aux allures d’un complément du premier, a pris en compte la question liée à l’écosystème dans toutes ses dimensions. Il a réussi à ressortir qu il existe des règles qui plaident pour le respect des normes écologiques. 

Aussi, de signaler qu’ Il existe bel et bien, un ordre national des architectes qui joue le rôle de police pour palier aux dérapages dans ce secteur.

Le troisième panel  a servi de passerelle entre les professionnels de l’architecture et les marchés. 

Au final, C’est la communication qui devrait être pris en compte dans sa dimension fondamentale, celle de rendre publique un message à un public cible, pour ainsi permettre de vulgariser le créatif congolais en architecture moderne.

Approché par la rédaction de votre média, Fiyou Ndondo Boni, Président national de l’ordre des architectes n’a pas tari de livrer ses impressions.  » D’abord c’est une grande satisfaction ce jour. Parce-que je me dis que c’est un rêve devenu réalité. Ce rêve qui nous a été présenté ça fait plus d’une année, dans la marche de cette vision et aujourd’hui voir la réalisation avec une forte équipe des jeunes beaucoup plus. Pour moi c’est une grande satisfaction  » a-t-il dit.

Et de poursuivre : » Ma satisfaction va dans le sens de considérer que la réalisation de bâtir notre nation est en train de s’installer. Parce qu’il y’a une grande question qui est poser. BATIKO , bâtir le Congo. Comment devons-nous bâtir cette nation ? Et avec qui ? Bâtir une nation qui a plus de cent millions’ d’habitants, 2345000 km carré, un pays non bâtît et il faudra prendre l’initiative pour faire de ce pays une nation dont le regard de tous le monde doit être orienté vers elle. Ce n’est pas facile. Voilà pourquoi les différents acteurs se sont mis en place pour réfléchir sur les possibilités. Ma grande satisfaction c’est de voir qu’à la fin de cette journée, une petite révolution a été créée pour que chacun se remette un peu en cause et puisse se dire, quelle serait ma part pour que je sois en mesure d’apporter ce que j’ai de manière à ce que le Congo se mette debout et avance. »

Jimmy SITA

%d blogueurs aiment cette page :