Bye-Bye l’UNPC !

Bye-Bye l’UNPC !

Dans sa dernière sortie médiatique, ce professionnel des médias avait lancé l’alerte : « Les états de la presse ne doivent en aucun cas se transformer en un rassemblement des journalistes kamikazes ». Selon l’arrêté du 23 octobre 2021 signé par le Ministre de la communication et des médias désignant les membres des organes du comité d’organisation des Etats généraux de la presse, Onassis Mutombo affirme que le Ministre Patrick Muyaya a rencontré toutes ses préoccupations soulevées lors de cette sortie médiatique. Notamment en ce qui concerne le comité qui doit gérer ses assises de la presse nationale.

A ce jour, pour lui, « toutes les structures journalistiques : JUP, MILRDC, UNPC, OMEC, CSAC, AJCC, JED,… sont bien représentées. Contrairement aux affirmations de l’autorité morale des journalistes kamikazes qui avait confirmé dans le groupe whatssap de l’Unpc où ils ajoutent et retranchent toute opinion contraire à leur diktat : « qu’il n’y aura aucune autre tendance ou regroupement journalistique pour gérer les états généraux de la presse en dehors de l’Unpc ». Comme qui dirait, selon Mutombo, l’Unpc devenait le thermomètre ou l’unité de mesure pour être bon journaliste en RDCongo. Alors que, ajoute-t-il, tous savons que, l’Unpc a simplement le droit d’octroyer la carte de presse aux professionnels des médias en RDCongo. Attribution que les animateurs de cette Asbl ont utilisés pour leurs intérêts surtout égoïstes.

Patron de média www.arts.cd , Onassis Mutombo Mulopwe propose que, « dans ses états généraux, cette prérogative soit désormais entre les mains du prochain Ordre National de la presse du Congo. Ce qui nous aidera à éviter les kamikazes dans la presse congolaise qui sont prêt à exploser à tout moment au bénéficie de quelques billets de banque portant souvent la coloration dite « Analyste politique ». Ici, nous devons signaler à l’opinion nationale et internationale que les vrais talibans se trouvent dans la presse congolaise. Alors, nous appelons tous les journalistes épris de paix, d’impartialité, amoureux du changement et défenseurs des vraies valeurs de soutenir ses états généraux et de préparer déjà leurs cahiers de charge pour les propositions concrètes », souligne-t-il.

Dans cette interview, il révèle que, « tout observateur averti sait pertinemment bien que l’UNPC dans son format initial d’Absl appartient déjà au passé avec son autorité morale, son club, ses talibans, Kamikazes et alliés.

Néanmoins, Onassis Mutombo suggère au Ministre des médias de revoir certains noms qui sont devenu comme un cycle pour revenir plusieurs fois dans la presse pour toujours gérer les autres. Car, pour lui, certains noms ont déjà expirés et n’ont plus rien n’à apporter à la corporation. Et avec nous, dit-il, il y a une jeunesse montante, dynamique, ambitieuse et qui fait ses preuves de compétente d’entreprenariat dont il incarne de belle manière. Comme le disait feu Kasonga Tshilunde Boucard d’heureuse mémoire, « la jeunesse doit s’approprier de la corporation » Et, lui dit, « la jeunesse doit s’approprier rassemblement les états généraux pour un nouvel ordre des journalistes sans kamikaze ni taliban ».

Pour chuter, s’agissant de l’affaire Jeff Kazadi alias Jeff Kaleb VS Patrick Lokala, Onassis Mutombo répond, « c’est bien de défendre un journaliste dans la geôle de l’enfer et mieux de laisser un confrère exercé son travail que le radier pour des faits discutables ».

Glory Mulanga

%d blogueurs aiment cette page :