mardi, décembre 6
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

« Défendons la patrie, Bendele Ekweya te », campagne de mobilisation nationale !

Devant les intérêts de la nation, il n’y a pas de débat. Devant le danger qui guette la RDCongo, il revient à tous de s’engager afin de défendre la patrie. C’est l’essentiel du message de Patrick Muyaya, Ministre de la Communication et Médias, dans son adresse devant les patrons des médias congolais dans le cadre du lancement de la campagne patriotique « Défendons la patrie, Bendele Ekweya te ».

Dans un décor spécial élaboré à cet effet à la Rtnc2, le Ministre a expliqué que cela fait des années depuis que la partie Est de la Rdc est secouée par la violence. A son arrivée, rappelle-t-il, le président de la République avait fait le choix de la paix.

C’est ainsi qu’il s’est rendu notamment au Rwanda où il pensait placer une fondation pour une paix durable. Malheureusement, dit-il, tous les efforts n’ont pas suffi pour dissuader le voisin qui ont construit leur économie sur le dos de la RDCongo. Face au danger qui guette le pays, Félix Tshisekedi a appelé à la mobilisation générale, ce qui exige de nous tous une implication. C’est pour cette raison, dit-il, qu’on a mis en place un front diplomatique, militaire, médiatique et judiciaire pour que les efforts soient conjugués pour la sauvegarde de notre patrimoine commun.

« Il est question pour chaque congolais de comprendre pourquoi, depuis 30 ans, l’on nous fait la guerre. Il y a quelques années, Mzée Laurent-Désiré Kabila mobilisait en son temps, ‘’la guerre sera longue et populaire’’. Curieusement, les bruits de bottes continuent et nous poussent à confirmer cet état de choses », explique-t-il.

Et de soutenir que tant que nous ne serons pas organisés, nous continuerons de subir ces affres de la guerre. Il souligne que ce ne pas pour rien que la Rdc est agressée au moment où elle s’est décidée de se doter d’une loi de programmation militaire, qui sera doté d’un budget d’1 milliard de dollars Us.

« Ce sont tous ces efforts qui font peur », reconnaît Patrick Muyaya, qui salue en passant l’engagement et le travail d’accompagnement de la presse. Voilà qui le pousse à dire que des batailles peuvent être perdues, mais cette guerre, nous ne la perdrons pas. Ainsi, chaque congolais utilisera ce qu’il a, pour mettre fin à cette aventure des agresseurs. Comme gouvernement, promet-t-il, nous allons vous assurer de vous donner toutes les informations.

Il faut que nous construisions la cohésion sur base de la vérité. Il a fait remarquer qu’à l’appel du président de la République, des jeunes se sont mobilisés par milliers. Il a aussi appelé à la vigilance, pour dénoncer toute manipulation qui tendrait à nous démobiliser. C’est la raison pour laquelle cette campagne est lancée aujourd’hui, dans l’objectif de défendre la nation en danger.

Ainsi, plusieurs outils et canaux seront utilisés notamment les bannières, les visuels, les affiches, les habillages d’écran,… Il est aussi prévu des spots publicitaires dans toutes les langues nationales. Au niveau du gouvernement, informe-t-il, le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) a réuni les professeurs d’universités dans l’optique d’inscrire des cours relatifs à la formation patriotique dans l’enseignement. Nous devons sécuriser ce que nous avons et par nous-mêmes.

OM

%d blogueurs aiment cette page :