samedi, juillet 20
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

Fiston Saï Saï raconte le Congo !

C’est dans le cadre de  » Toseka Académie  » et de promouvoir  les humoristes congolais, que le coordonnateur du festival toseka et metteur en scène du spectacle  » Subliminal  » qui verra le Fiston Saï-Saï sur scène de Show Buzz, ce 20 mai,  en One Man Show,Ados Ndombasi, a été reçu au Journal télé de la Rtga. Arts.cd retrace l’essentiel de cet entretien :

 

Qu’elle a été la motivation de votre label Festival Toseka pour produire one Man Show Saï Saï ?

AN:C’est une célébrité avant tout. Et puis après l’affrontement  kinois qui a été un grand succès entre Fiston Saï Saï et Lady Esobe, nous nous sommes dis  que nous allons encourager les deux à donner les meilleurs d’eux-mêmes dans un autre format.  Ceci est une préparation de Toseka affrontement kinois 2.  En clair, ce choix est pour promouvoir les humoristes locaux qui le méritent.

 

 En tant que metteur en scène, en quoi consiste votre travail auprès de Saï-Saï pour son show ?

AN: Premièrement je suis un comédien, metteur en scène, opérateur culturel et en même temps producteur.  Donc, je suis à la recherche d’un metteur en scène qui peut exploiter mes talents. L’objectif reste de créer un spectacle pour Fiston Saï-Saï tout en restant sur notre culture. Nous allons parler de notre ville de Kinshasa, de notre Congo, mais cette fois-ci avec une histoire bien écrite et bien placée sur scène. Surtout que Saï -Saï célèbrera aussi ses 18 ans de carrière artistique.

 

Selon nos sources, ce spectacle sera une grande partie en français,  est-ce que  Fiston est prêt à affronter le public ?

Ça sera un spectacle  bilingue. Il y’aura plus la langue lingala que le français. Ça sera du 40% français et 60% lingala.  Et à mon humble avis, Saï-Saï est un humoriste que nous devons accompagner. Ce qu’il faut retenir est que le contenu sera adorable.

 

 Est-ce que la langue française est une ouverture sur la scène internationale pour un comédien comme Saï-Saï ? 

AN: Oui, bien sûre. Il faut être clair, c’est vrai que le marché francophone est plus grand que celui de lingalaphone. Mais, après on peut se dire, si on était organisé sur le plan local, puisque la Rdc avait un marché congolais avec plus de 80 millions d’habitants, si nous avons des infrastructures culturelles appropriées dans chaque province en Rdc, je peux vous rassurer que les artistes, humoristes, musiciens  pourraient aussi se retrouver de la même manière que certains humoristes qui prestent sur l’espace francophone.

Par ailleurs, je dois déplorer le piratage  qui se vit  dans nos marchés. Par exemple,  près de 200 mille faux DVD de Toseka affrontement kinois ont été vendus. Nous sommes dans la dernière ligne pour produire le DVD original de la saison 1 du festival toseka affrontement kinois. Je profite de votre micro pour appeler le public à venir voir Saï Saï en one man show. Après lui,  nous allons encore présenter un autre humoriste de taille.

 

Sarah Bukasa

%d blogueurs aiment cette page :