jeudi, juillet 18
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC

« La Correspondance Genève-Kin », des écrits pour construire un pont entre deux villes

C’est dans le cadre du salon du livre de Genève, édition spéciale 2020 qui se tiendra au Musée Barbier-Mueller à Genève, le 30 octobre qu’il aura lieu le vernissage de l’ouvrage « La Correspondance Genève-Kinshasa ». Il s’agit d’une initiative de l’écrivain suisse d’origine camerounaise, Max Lomé, visant à jeter le pont entre la ville de Genève et l’Afrique dont Kinshasa est la première bénéficiaire.

[masterslider id= »2″]
Dans cette correspondance,  l’on retrouve la plume de deux écrivains congolais à savoir Richard Ali et Missy Bangala. Ceci est une occasion exceptionnelle qui a permis aux quatre amoureux de la plume et de lettres de se dévoiler de manière inédite avec une écriture portée au gré de  leurs humeurs.

Souvent timides, zélés, ou fatigués par le rythme soutenu de leur vie d’artiste, nos quatre correspondants proposent un autre regard sur des sujets très actuels : les identités de genre, de race, les féminismes vus d’ici et de là-bas, et la belle palabre politico culturelle entre Sud et Nord.

Signalons que c’est de juin 2019 à juillet 2020, que les romancières suisses Anne-Sophie Subilia et Lolvé Tillmanns ont entretenu une correspondance, respectivement avec le romancier congolais Richard Ali A. Mutu et la promotrice du livre kinois Miss Bangala autour de ce projet publié aux éditions BSN Press.

Bernard MPOYI

%d blogueurs aiment cette page :