L’immeuble « 1, 2, 3 » de Franco Luambo récupéré par la succession Denis Ilonsono !

Franco Luambo Makiadi ph. tiers

A la grande surprise des habitants de la commune de Kasa-Vubu, des éléments de la police nationale sont venus sceller l’immeuble « 1, 2, 3 » situé sur l’avenue de l’Enseignement et connu par tous comme propriété de feu Luambo Makiadi « Grand maître Franco » depuis plusieurs années. Cédé actuellement par la Justice à la succession Denis Ilonsono, l’Immeuble 1, 2, 3 a été au cœur d’une saga de justice qui a duré près de 40 ans entre les successions de Luambo Makiadi et Denis Ilonsono.

Sur place le 2 mai 2022 dans la soirée, les forces de l’ordre venues mettre en exécution la décision de la justice, ont déguerpi sans coup férir les occupants qui ont été chassés du lieu, et leurs biens jetés à l’extérieur.

En réalité, la parcelle a été au centre d’un conflit parcellaire qui a perduré plus de 40 ans, opposant la famille de feu Luambo Makiadi, président de l’orchestre Tout – Puissant OK Jazz, qui fut également président de l’AS V Club de Kinshasa  et de surcroit président de l’Union des Musiciens du Zaïre à l’époque, à celle de Denis Ilosono. Celui-ci fut secrétaire particulier de feu le président Mobutu Sese Seko. Finalement, c’est la succession Denis Ilosono qui aurait obtenu gain de cause.

Sur place, un mur mitoyen a été construit à l’intérieur pour séparer désormais les deux parcelles morcelées. D’un côté, chez « Mama  Kulutu »  et de l’autre l’immeuble «1, 2, 3 » pour la succession Denis Ilosono. Jusqu’ici, la police est encore sur place, et les résidents déguerpis dorment à la belle étoile, exposés aux intempéries. Pour rappel, sous la supervision du fils de Franco, Emongo, l’immeuble « 1,2,3 »  servait jusqu’il y a peu, de siège au groupe musical TP OK  Jazz.

Expo : l’œuvre « The Long Hand » de Sammy Baloji bientôt à Anvers en Belgique

Déjà au mois de septembre 2021, le site d’infos Actualite.cd en avait fait mention dans l’une de ses livraisons. « La succession de la légende de la rumba congolaise Luambo Makiadi se retrouvait au cœur d’une bataille judiciaire à la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe. Elle était opposée à la succession Ilonsono Bekeli (attaché du Président Mobutu) au tribunal de grande instance de Kalamu. Cette juridiction avait rendu en date du 26 mars 2014, un jugement confirmant monsieur Ilonsono comme propriétaire de l’immeuble 1, 2, 3 situé dans la commune de Kasa-Vubu et ordonnant entre autres, l’annulation des titres de propriété de feu Luambo Makiadi, le déguerpissement de la succession Luambo et de ceux qui occupent l’immeuble querellé et l’établissement du certificat d’enregistrement au nom de la succession Ilonsono. Sur le fond, la partie succession Ilonsono soutenait que les héritiers Luambo Makiadi avaient reconnu dans une correspondance que la parcelle querellée était la propriété de Ilonsono », a publié ce site internet.

A en croire une source, la parcelle de l’Immeuble 1, 2, 3 qui abrite le siège du mythique groupe TP Bana Ok de Luambo Makiadi, était la propriété de Monsieur Ilonsono Bekeli (proche du Président Mobutu). De son vivant, feu Président Mobutu avait soutenu, apprend-on, Franco Luambo Makiaidi de bâtir dans cet endroit l’empire Bana OK devenant ainsi un des bâtiments qui regorge une partie de l’histoire de la musique congolaise.

Virtuose de la guitare et auteur- compositeur émérite, Luambo Makiadi dit Franco est décédé en Belgique le 12 octobre 1989 laissant derrière un répertoire richissime. Légende de la musique africaine moderne, Grand Maitre Franco était aussi un peintre de la société congolaise, pour lui rendre hommage, une avenue (Bokassa) a été débaptisée « Luambo Makiadi Franco » à Kinshasa.

L’Etat congolais avec son coup de maitre d’avoir inscrit la rumba sur la liste représentative des patrimoines culturels immatériels de l’humanité, au mois de décembre 2021, laissera-t-il un des musées de celle-ci s’écrouler à ses yeux ?

Dossier à suivre.

Onassis Mutombo

%d blogueurs aiment cette page :