lundi, janvier 30
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner
Tous derrière les FARDC
Séjour Pape bannière

Mode : « Liputa collection » de David Gulu marque les esprits à African Glam 2022

David Gulu, jeune styliste de Goma, était l’hôte privilégié de la Fashion show organisée la nuit du 29 décembre dernier au B Club du Fleuve Congo Hôtel autour de la nouvelle Collection LB Design de son homologue kinois, Lebrun Bangala.

Le premier défilé de la soirée était consacré aux récentes créations du jeune styliste de Goma qui s’inscrit, a-t-il dit au Courrier de Kinshasa, dans l’esprit même de l’African Glam. Précisant dès lors que l’événement part d’une vision authentique exprimée par « un concept qui met en valeur les marques congolaises ». En effet, le créateur du label « Liputa collection », David Gulu a, pour sa part, jeté son dévolu sur le pagne. « Ma marque, c’est Liputa collection by David Gulu. J’aime travailler avec le pagne. La multitude des couleurs qu’on y trouve m’inspire car elle exprime la diversité des tons africains », a expliqué le styliste.

Campagne de soutien aux FARDC/ Min. de la communication et médias

Les tenues du label « Liputa collection » ont toutes la même caractéristique. Pour la plupart, ce sont des sortes de patchworks, un assemblage de coloris bigarrés réalisés sur la base de tons différents de pagnes. Mais l’on a vu aussi des mélanges de pagnes avec des tissus traditionnels, notamment le raphia. Ainsi, le smoking de David Gulu, une pièce qu’il retravaille à volonté, se veut particulier. Et, quand il le conçoit pour une femme, il fait en sorte « de ressortir le côté Independent woman dans chaque tenue proposée », a-t-il confié. De renchérir : « Pour moi un homme bien habillé, c’est celui qui attire le regard de tous. On l’a vu, mes vestes aux mille couleurs ont attiré les regards de tout le monde ce soir. Le mélange de tissus sur un homme produit un beau contraste. Mais cela vaut autant pour les femmes. J’effectue les mélanges en travaillant sur chaque physionomie selon les mesures standards pour ressortir ce que je veux sur mes modèles. C’est cela qui fait aussi un peu ma particularité et que les gens s’intéressent à mon travail. Par-delà les mélanges de tissus et de coloris, j’essaie de mélanger les mondes et les genres, l’on peut retrouver l’homme dans la femme et la femme dans l’homme ».

Le kizobazoba, sa patte artistique

De passage à Kinshasa après sa participation à la première édition de la Bangui Fashion Week tenue du 12 au 18 décembre en Centrafrique, le natif de Goma en a profité pour y présenter ses dernières créations. Parmi elles, se sont distingués certains mélanges osés de pagnes. David Gulu souligne à cet effet : « ces patchworks rappellent les pagnes kizobazoba de ma mère qui me soutenaient sur son dos. Je suis resté attaché à ce style ». 

« Mes collections peuvent être reconnues tout de suite parce que j’ai du mal à réaliser un vêtement à partir d’un seul tissu. J’utilise plusieurs étoffes de pagnes ou autres tissus à la fois. Car le fait que le pagne soit mon tissu favori n’exclut pas que je touche à d’autres. Mais pour ce qui est de mon travail personnel, de ma patte artistique en tant que styliste, je préfère me présenter à travers mes mélanges de pagnes pour que tout le monde me reconnaisse », a souligné David Gulu.

A 33 ans révolus, le styliste talentueux est connu dans l’Est de la République démocratique du Congo comme l’initiateur de l’événement mode de la région, la « Liputa Fashion Show ». Dédiée à l’expression authentique africaine, elle s’est assignée pour but la promotion de la culture vestimentaire africaine.

Nioni Masela/Adiac-congo

%d blogueurs aiment cette page :