jeudi, août 11
Meet the target Banner
Meet Logic PRINT Banner

Nord Kivu: L’artiste Typhon Paluku remporte la 1ère éd de Muda Superstar

A l’issue d’une finale amplement disputée  entre 8 candidats, l’artiste musicien Typhon P a été couronné la « Super Star » de la 1ère Edition du concours de Muda Superstar dimanche 2 janvier dernier à Goma, dans la province du Nord Kivu. Grace à cette consécration, Typhon Ruphin Paluku sera promu durant une année par le label de la compétition  avec la production d’un album et une cagnotte de 1 million de francs congolais (500$us).

Tout commence le 1 novembre dernier. Trois organisations, devant la presse, annoncent la création de ce concours musical. Objectif  : faire briller une étoile chaque année parmi les talents de Goma, ville qui peine depuis Innos’b à sortir une star de renommée nationale et internationale.  Au depart, plusieurs centaines de candidats postulent mais ce n’est que 16 qui ont été retenus pour les prestations en public. 8 sont parvenu à arriver jusqu’à la grande finale dont deux filles.

Une finale à la hauteur des attentes

En conformité avec le buzz généré sur les réseaux sociaux, la finale avait l’obligation d’etre à la hauteur. La grande salle de l’hôtel Cap Kivu s’est transformée en vrai salle de spectacle. Tenue de ville exigée, les invités se pressent au crépuscule de la journée dans l’espace apres un passage sur  le photocall. Producteurs, musiciens, hommes et femmes d’affaires, artistes, journalistes culturels…tous élégants ont réponduprésent.

Yves Kalwira, un des initiateurs du projet et voix officielle, se ligue à son acolyte de toujours Shaddai Chizungu. D’entrée, ils annoncent les couleurs de l’évènement et remettent le public au standard des émotions.  Apres le passage en revue du programme par les deux animateurs, le Show peut commencer.

Visages frustrés et mood calme, le public avait besoin d’etre pimenté et quoi de mieux que Prisca The Drunker. Avec ses habituels sketchs, l’humoriste a égayé avant que King D Kankala, jeune musicien, ne vient emballer avec son rap en swahili. Ils étaient les premiers guests avant que les prestations de finalistes ne puissent intervenir.

Le premier est Pino Rex, le seul finaliste venu de la ville de Beni. Apres avoir chanté pour sa ville, il s’est mis dans la peau de Fally Ipupa en interprétant le titre « Mannequin ». Accompagné de deux danseurs, Typhon P livre une prestation XXL et place la barre haute de la finale avec à la clé, la première standing ovation de la part du public. Le futur gagnant a frôlé même le maximum des points  de la part du jury.  Ses poursuivants, dans le vestiaire aménagé à l’occasion, sont avisés et pour calmer les ardeurs, la Rumba du guest JC Kibombo intervient sur scène.

Linafsi Gloria, vêtue dans une robe soirée, se mêle aux jeux de son précèdent. Sa voix et son attitude scénique n’ont laissé personne indiffèrent. Au-delà de la standing ovation, elle a la meilleure cote de la compétition de la part du jury.  Et Damas Bamba qui s’en est suivi, en rap, et est resté dans le mêmeregistre avant que Lionel Ekongo, l’autre guest de la soirée ne prend le stage pour quelques minutes.

Pour la première fois lors de la finale, la Rumba a été sur scène par le biais du candidat Max Pourcent. Africano a par la suite proposé un show à demie teinte en chantant en hommage à sa maman, présente dans la salle, et en interprétant un son dansant. Red Baby n’a pas été une exception coté danse apres avoir été dans le répertoire de Belamy Paluku, un de jurés de la compétition.  Staner a clos les prestations de candidats en restant fidèle en son style rap et en récoltant, au passage, des éloges pour le bien de sa carrière.
En attendant la décision finale du jury, Stino Lanc’art, Willow Miller et  le célèbre groupe Kivu Danse Company ont presté pour apaiser l’adrénaline.

« Ses prestations durant toute la compétition ont été d’une allure incroyable »

Tryphon Paluku recevant son chèque pH. Tiers


Fin de l’attente. Les deux animateurs regagnent la
scène et font durer le suspense en citant, un à un, les artistes éliminés. A la troisième position, Damas est citée et à la deuxièmeLinafsi. Ils empochent respectivement 600 000 FC et 400 000 FC pour le troisième. Africano, Pino Rex, Red Baby et Typhon P restent sur le stage pour connaitre leurs sentences. Dans le public, tout le monde reste attaché malgré que les animateurs, jouent avec les mots pour maintenir le suspense. Comme un seul homme, les deux voix proclament Typhon P gagnant. Historique. Il restera dans les annales comme le premier à gagner ce graal. Entouré de ses proches et félicité au passage par les invités, le jeune artiste fond en larmes.

« Franchement je suis ému moi-même », a par ailleurs déclaréMagic Pinokio, son coach apres la soirée. « C’est quelqu’un qui est resté très ouvert, très flexible à toute correction que je lui disais, même en dehors de la compétition, et il a essayé de mettre tout en pratique, a forgé sa victoire et aujourd’hui le résultat est là. Ses prestations durant route la compétition ont été d’une allure incroyable. C’est grand succès et grand honneur pour moi », a-t-il continué avant de conclure :

«  La plus grande force de Typhon a été son humilité et sa flexibilité. C’est maintenant le début de sa carrière professionnelle et on va donc continuer à le construire ».

Le Grand Kivu, longtemps connu comme une région meurtrie, a encore une occasion dorée, avec cette compétition, qui acomme slogan : « c’est ton temps de briller », de montrer au monde qu’il demeure un exemple d’auto-développement et que son dynamisme est aussi culturel. Vivement la deuxième édition.

David Kasi

%d blogueurs aiment cette page :