RDC-Congo Brazza: Vers l’inscription de la rumba congolaise dans les enseignements scolaire et universitaire !

RDC-Congo Brazza: Vers l’inscription de la rumba congolaise dans les enseignements scolaire et universitaire !

La recommandation a été adoptée lors de la cérémonie de clôture des travaux de la table ronde sur la rumba congolaise qui a eu lieu à l’auditorium du rectorat de l’université Marien-Ngouabi, le 6 décembre, sous les auspices du ministre de la Culture et des Arts du Congo Brazzaville Dieudonné Moyongo.

Après deux jours des travaux, les membres des deux comités scientifiques chargés de l’inscription de la rumba congolaise sur la liste représentative du patrimoine immatériel culturel de l’humanité, conduits respectivement par les Joachim Emmanuel Goma Thethet, président du Comité scientifique de la République du Congo, et André Yoka Lye Mudaba, président du Comité scientifique de la République démocratique du Congo (RDC), ont pris des motions et recommandations.

Le communiqué final des travaux fait savoir que les communications abordées étant de très bonne facture, elles ont fait l’objet des débats francs, fructueux et constructifs.  S’agissant des recommandations, deux séries ont été adoptées, à savoir des recommandations à l’endroit du ministère de la Culture et des Arts et au gouvernement congolais, ainsi que des recommandations destinées aux enseignants chercheurs des deux Congo.

Concernant la première série, les participants ont recommandé la publication, dans des délais raisonnables, des actes de la table ronde sur la rumba congolaise, afin de contribuer à sa plus grande visibilité ; l’organisation à l’avenir d’autres rencontres avec les praticiens de la rumba congolaise pour une meilleure appropriation des axes stratégiques dégagés par le comité conjoint RDC/ Congo relatif à la sauvegarde et à la promotion de cette musique. Le travail avec les ministères en charge de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour l’inscription de la rumba congolaise dans les programmes scolaires et universitaires et les programmes de recherche scientifique, afin d’assurer la sauvegarde et la pérennisation de cet élément culturel ; la poursuite de la coopération et des échanges entre les deux Congo pour la sauvegarde et la promotion de la rumba congolaise.

Quant aux enseignants chercheurs des deux pays, les participants leur ont recommandé de mener des investigations pour rassembler les matériaux nécessaires au niveau des dépôts archivistiques tant au plan national qu’international ; de contribuer par des travaux scientifiques incontestables à une meilleure visibilité de la rumba congolaise sur le plan international.

Le ministre de la Culture et des Arts, Dieudonné Moyongo, a remercié le Pr André Yoka Lye Mudaba de la RDC et sa délégation pour avoir fait le déplacement de Brazzaville dans un contexte difficile. Il a ensuite félicité le Comité scientifique du Congo pour le sérieux mis dans l’organisation de la table ronde. « Je suis heureux des résultats auxquels vous êtes parvenus. Vous avez eu des échanges enrichissants qui seront traduits en actes », a promis le ministre.

 

Valentin Kabandanyi Kalenga

%d blogueurs aiment cette page :