Rumba congolaise au patrimoine : 3000 ou 425 chansons, le répertoire de Tabu Ley fait débat !

Rumba congolaise au patrimoine : 3000 ou 425 chansons, le répertoire de Tabu Ley fait débat !

La rumba congolaise est désormais inscrite sur la liste représentative des patrimoines culturels immatériels de l’humanité. L’un des artistes congolais les plus prolifiques Tabu Ley a produit et interprété plusieurs chansons. 8 ans après sa mort, le nombre exact de ses compositions revient sur la surface. Si par émotion, certains auteurs ont comptabilisé plus 3000 chansons, un courant actuellement emmené à Kinshasa par Paul Ngoie Leperc vient de mettre sur la table son hypothèse soutenue par quelques intellectuels Brazzavillois, lors de la conférence scientifique sur la carrière de Pascal Sinamoyi Tabu Ley. Cette vague estime que Seigneur Rochereau n’a qu’un répertoire avec moins de 500 chansons, « c’est par émotion de sa disparition qu’on lui a attribué ce nombre là sans étude approfondie », dit-il. 

« De l’assistance, j’ai intervenu hier à la conférence scientifique concernant le répertoire de Tabu Ley estimé « abusivement » à 1000 œuvres avant sa mort et 2000 ou 3000 après sa mort.

Tabu Ley reste à ce jour le plus grand auteur compositeur congolais dans un répertoire encore très loin d’arriver à 1000 titres.

Le répertoire de la Sacem estime 425 œuvres liées à son nom et une équipe de Brazzaville hier a dit avoir recensée 307 titres signés Tabu Ley.

Nous avons pris l’engagement de mener une étude approfondie dans le but d’éclairer l’opinion prochainement.

La Rumba congolaise étant depuis hier un PCI mondial, il est temps de la définir techniquement , musicalement. Honneur à Rochereau ».

Paul Ngoie Leperc, artiste musicien

%d blogueurs aiment cette page :